Le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Le monde Sam 12 Mai - 19:51

Je suis un volcan qui se noie de l'intérieur, je m’étouffe avec la vapeur qui ne peux s'échapper
Féminin



Je n’avais pas tout compris, en fait je n’avais rien compris du tout. Alan m’avait gardée dans une chambre pendant encore plusieurs jours après on réveille et tous les jours il venait me voir en me répétant qu’il avait pour moi de grands projets. Il était étrange Alan, il n’était pas chez lui comme je l’avais d’abord connu en visite chez moi. Il avait l’air tout heureux et me racomptait des je ne sais quoi absurdes et d’incompréhensibles comme s’il avait été convaincu que je pouvais lire dans sa tête et magiquement tout comprendre.

Il m’emmenait des livres aussi, des romans, des manuels et des encyclopédies de vielles choses étranges et il m’encourageait à les lire, parfois même il restait un peu avec moi pour me lire un extrait ou me montrer une image ou une marche à suivre qu'il trouvait visiblement extraordinaire.

Les seuls moments de la journée où je sortais de ma chambre c’était pour des tests médicaux et de la rééducation. Le docteur avait souvent des visiteurs, mais je n’avais vu aucun d’entre eux, mais ce qui m’étonnait le plus est que je suis certaine qu’au moins deux d’entre eux étaient entrés puis n’étaient jamais ressortis...

Au matin il était venu me chercher en m’annonçant que j’étais, d’après lui, assez rétablie pour que le projet qu’il avait prévu pour moi se réalise. Il m’avait dirigé vers son bureau et m’avait examinée, il m’avait fait mettre des vêtements confortables, soit une jupette, des jambières pleines, un petit haut ainsi qu’une veste. Il m’avait donné un sac et me demanda d’attendre avant de l’ouvrir…Sans pour autant me dire ce que je devais attendre. Enfin il m’avait invitée à monter dans une machine ce qui m’avait rendue très nerveuse, j’avais refusé alors il m’y avait fait monté de force. De force, mais quand même avec douceur, il avait fermé la portière et m’avait fait un signe d’au revoir et puis…

Et puis plus rien.

Alors non, pas plus rien en fait, j’avais seulement été aveuglée et lorsque j’avais de nouveau vu...Eh bien je n’étais plus dans la machine du docteur et devant moi c’était un gros champ que je n’avais jamais vu, beau et immense, mais inconnu et inquiétant.

M’avait-il droguée puis mise dans un espèce de zoo ? Ou est-ce que j’étais en train de rêver?

Au loin il me semble apercevoir de la fumée. Perdue et déboussolée, je commence à m’aventurer vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: L'île de la vallée :: Le champ de pierres-