Aileen Grayson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Aileen Grayson Jeu 30 Jan - 15:56

Invité
avatar

Invité
AILEEN GRAYSON
Afin de découvrir ton propre potentiel, tu dois d’abord trouver tes propres limites et tu dois avoir le courage de les dépasser.




Sexe : Femme

Âge : 26 ans

Origine : Irlandaise

Nationalité : Irlandaise

Langues parlées : Anglais et Français



Pseudo Hors-Jeu
Leen

Avez-vous bien lu les règles ?
[Gentille petite//Loeva]

Où avez-vous découvert Terra ?
Sur le site de publicité Coin Pub.




Mon reflet
A chacun ses cicatrices, dis-moi, dis-moi ce que tu caches derrières ces jolis yeux.
Je te rencontre tout juste, je ne te connais pas, dis-moi ce que je dois voir.



Aileen entra dans sa chambre et se laissa tomber sur le bord de son petit lit une place. Dans un bref soupir, elle se prit la tête entre les mains et un rideau de cheveux blond clair et raides la masquèrent bientôt à la vue de tous.
Ce n'était pas une bonne journée… Elle avait mal commencé et si la jeune femme ne se décidait pas rapidement, elle risquait de très mal se finir.

Se redressant vivement, Leen posa un regard nerveux sur le miroir qui lui faisait face. Son reflet n'y était pas flatteur! Sur sa peau pâle presque diaphane se dessinaient plusieurs ecchymoses qui viraient déjà au mauve. Ses yeux bleus et graves, légèrement en amande, étaient soulignés par des cernes peu esthétiques, vestiges de sa nuit difficile. Son nez en trompette était ouvert et ses lèvres, d'habitude légèrement rosées, étaient fendues en plusieurs endroits.
Pour le reste, rien n'avait changé par rapport à la veille… Elle avait toujours le physique d'une post-ado qui avait raté une étape de son développement… Très fine et mesurant un mètre cinquante sept, Aileen était habituée à être considérée comme un poids plume. Et ce n'était pas sa poitrine quasi inexistante qui allait la rendre plus attractive. Mais considérant sa profession, sa silhouette furtive pouvait se révéler être un gros avantage. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait dû fuir en vitesse… Elle avait donc travaillé sur sa rapidité plutôt que sur sa force. Elle avait également une ouïe et une vue exceptionnelles qu'elle n'hésitait pas à mettre à profit.

Soudainement, Aileen se leva, un léger sourire aux lèvres. Il était temps de mettre le plan à exécution. En quelques minutes, la scène était prête. Elle préparait ça depuis tellement longtemps…
Son sac-à-dos bien en place, la jeune femme jeta un dernier regard à son appartement désormais en pagaille avant de s'en aller, direction l'aéroport.



Mon caractère
Ce que tu es devenu . . . Parles m’en. Crois-moi, je vais écouter, je veux savoir.
Dis-moi, qui es-tu, comment es-tu, pourquoi es-tu ?



Tout s'était passé selon le plan et elle avait atterri au Michigan comme prévu. Aileen aimait mettre au point ce genre de stratagème complexe. Ca faisait probablement partie de sa personnalité quelque peu manipulatrice… Et de son attraction pour le danger, bien sûr. C'est peut-être pour ça que le projet Terra lui avait autant plus. L'aventure, le danger… L'adrénaline, l'excitation, son sang bouillonnant dans ses veines… Que ce soit par une mascarade élaborée, une rude confrontation ou en partant coloniser un nouveau monde. Tout ce que la petite espionne adorait!

Le docteur Oliver l'avait tout de même quelque peu surprise. Elle s'attendait à quelqu'un de plus enthousiaste, de plus joyeux. Mais Aileen avait l'habitude de s'adapter à toutes les situations. Cela faisait partie de son entrainement après tout. Elle était ainsi devenue une excellente comédienne capable de prendre des décisions très rapidement.
L'examen du docteur n'avait quant à lui rien d'agréable. La jeune femme n'était pas vraiment à l'aise avec son corps et elle savait très bien qu'elle ne correspondait pas aux standards physiques des autres Orphelins de la Nation.

Enfin, elle l'aimait quand même bien ce docteur, pourtant Aileen n'aimait pas grand monde. Dans son boulot, elle n'avait pu que constater l'avidité, la jalousie et la félonie de l'être humain. Aussi faisait-elle difficilement confiance aux autres et elle n'attendait pas plus de foi de leur part.
A cause de son emploi, elle n'avait donc aucun ami. La seule personne avec laquelle elle avait quelques liens était un collègue stationné au même endroit et avec lequel elle avait réalisé quelques missions.
Avec lui, elle se permettait d'être un peu plus naturelle et de sortir de son rôle de temps en temps. Nohlan la savait donc rieuse, aimable et même parfois adorable.
Par contre, lorsqu'elle était au travail, elle pouvait se montrer extrêmement concentrée, réactive voire implacable.

Aileen avait donc pris une décision. Une fois arrivée sur Terra, elle laisserait de côté ses masques, sa comédie et ses subterfuges. Elle donnerait une chance à sa vraie personnalité. Car la jeune femme avait fini par manquer de se perdre aux milieux de tous ses rôles. L'enfant quelque peu peureuse mais attentive avait disparu depuis longtemps. L'adolescente en révolte avait rendu les armes. La jeune espionne incertaine et désireuse de bien faire s'était vue étouffée par sa tâche. Les idéaux du gouvernement? Il n'en avait jamais vraiment été question pour elle. Elle faisait ce qu'on attendait d'elle, et c'était tout. Alors il était grand temps qu'elle prenne sa vie en main… Voila qui était excitant!


Mon histoire
Tu as peut-être été beaucoup de personnes différentes, mais ceci est à propos de ce que tu es présentement.
Dis-moi qui tu es et dis-moi comment tu l’es devenu.



A la suite de l'examen du docteur, celui-ci lui avait proposé de se reposer une nuit chez lui. Après la mise en place de son plan et le vol qui l'avait menée de Dublin au Michigan, Aileen était épuisée et elle monta donc dans une des chambres de l'étage. Un moment de réflexion s'imposait. Si elle devait recommencer à zéro, il lui fallait se retrouver. Celle qu'elle était avant de devenir une véritable espionne professionnelle. Alors, elle éteignit les lumières et s'allongea sur le lit. Là, dans les craquelures du plafond, Aileen se permit de questionner son histoire.

Tout ce qu'elle avait connu étant enfant, c'était les murs du centre des Orphelins dans lequel elle avait grandi.
"Your father dropt you here after your mother died. You were two months old. He just couldn't take care of you on his own."* Voila ce qu'un employé avait fini par lui dire.

Mais qui étaient ses parents? Que faisaient-ils dans la vie? De quoi sa mère était morte? Qu'était-il advenu de son père? Avait-elle une famille plus étendue?
Autant de questions auxquelles elle n'avait jamais eu de réponses et qui ne l'intéressaient plus vraiment désormais. La seule chose dont elle était à peu près sûre, c'est que son prénom lui avait été donné par sa mère décédée. Son nom de famille lui avait par contre été donné par celui qui avait enregistré son arrivée au centre.

Elle fut une enfant calme et très attentive qui se sentait toujours un peu perdue parmi tous ces gens et ces enfants d'âges différents.
Comme élève, elle se trouvait toujours dans la moyenne, ni la pire, ni la meilleure. Elle adorait les cours de langues… Et elle aurait aimé que les cours d'histoire parlent d'autre chose que des Anghel! (Bien qu'elle se garda toujours de donner son avis à voix haute…)
Elle avait appris à respecter les règles et à rester dans la ligne.

Toutefois, il est bien connu que l'adolescence et les règles ne font pas bon ménage. Aileen commença à se poser beaucoup de questions, sur sa famille comme sur les buts des orphelins. Mais toutes tentatives d'en savoir plus étaient bien évidemment sévèrement réprimandées…
A l'âge de quinze ans néanmoins, elle décida de prendre un gros risque et tenta d'accéder à son dossier. Il devait bien contenir les informations dont elle avait besoin, n'est-ce pas? Elle s'introduisit donc dans les archives. Mauvaise idée.
Elle fut interceptée par un garde alors qu'elle cherchait son chemin dans les dédales des couloirs…
Amenée devant le professeur du cours de français qu'elle était en train de sécher, l'adolescente décida de mentir comme une arracheuse de dents pour essayer de sauver sa peau.

"J'ai aperçu un homme qui ne respectait pas le code vestimentaire du centre, ça m'a semblé étrange! Alors je l'ai suivi, jusque dans les archives parce qu'il n'y avait personne d'autre aux alentours… Je voulais juste le retrouver, je vous jure! Sinon pourquoi je serais allée là-bas? Et qui sait où il peut bien être maintenant…"

Au fond, son professeur n'acheta probablement aucune de ces paroles. Mais il la regarda d'un œil nouveau et sembla déceler quelque chose dans ses mensonges.

"Après tout, peut-être ferons-nous quelque chose de vous, Mademoiselle Grayson…"

Trois jours plus tard, son programme d'études était modifié. D'abord destinée à intégrer la Garde au vu de ses résultats moyens, elle devait maintenant devenir une espionne.
La nouvelle formation qu'elle recevait semblait lui convenir. Au vu de sa carrure, il faut dire qu'elle ne se voyait vraiment pas dans la Garde, et ses professeurs non plus d'ailleurs… Alors que là, elle semblait enfin avoir trouvé sa place et elle commença même à s'épanouir.
Bien sûr, les menaces qui avaient plané au-dessus de sa tête après son incartade n'y étaient pas pour rien. Aileen était rentrée dans les rangs et le conditionnement reprenait ses droits. Elle arrêta de se poser des questions ennuyeuses et termina sa formation avec les félicitations.

Sa carrière débuta ensuite, comme un long fleuve tranquille. Elle était douée pour l'infiltration mais cela lui prenait parfois des années pour rassembler assez d'informations sur un groupe pour pouvoir le démanteler. Ainsi, au cours de ses années en tant qu'espionne, elle avait infiltré la Résistance deux fois avec succès, dont une fois en France. C'est d'ailleurs là-bas qu'elle avait rencontré son ami Nohlan.
La troisième fois s'était révélé être un échec. La petite faction dans laquelle elle s'était glissée s'était avérée être une grosse blague. Et elle y avait perdu son temps pendant plusieurs mois.

Sa quatrième tentative devait finalement être la plus importante de toute son existence…
Revenue en Irlande, elle suivit les indications d'un de ses informateurs et intégra un groupuscule qui semblait particulièrement actif. A mesure que la confiance à son égard grandissait, elle avait l'occasion de rencontrer des personnages de plus en plus importants.
Elle ne saurait trop dire quand, mais vint un jour où son attitude commença à changer et où certaines questions rejaillirent dans son esprit. Elle ne remit pas tout de suite en question la dictature, mais les affirmations des résistants trouvaient un certain écho en elle.
Sa réticence à attaquer le gouvernement d'Anghel s'évanouit peu à peu et les doutes la tiraillaient à chaque instant.
C'est là que Rory Matthew lui fut présenté. Après quelques semaines à travailler ensemble, il avait l'air de l'apprécier et de lui faire assez confiance. Un soir, il l'invita même à boire un verre. Leen, qui n'avait que rarement ce genre d'occasions, accepta avec plaisir et les deux résistants jetèrent l'ancre dans un bar assez glauque. Ils profitèrent de la bière peu chère... Surtout lui…
Après plusieurs heures, l'alcool commença sérieusement à attaquer les neurones de ce pauvre Rory, il se mit alors à déblatérer sur un certain projet "Terra" et à lui dire à quel point elle ferait une bonne recrue au vu des compétences qu'elle avait montrées.
Elle le mit dans un taxi et rentra chez elle.

Le lendemain, Aileen ne savait vraiment pas quoi faire des informations obtenues.
Quant à Rory, il avait passé la matinée à essayer de la contacter, probablement mort de trouille lorsque, se réveillant avec une bonne vieille gueule de bois, il s'était rendu compte de l'énorme bourde qu'il avait faite.
Et il avait raison de s'en faire car le conditionnement d'un orphelin est très fort et elle fut à deux doigts de tout dévoiler à son chef.
Mais quelle opportunité… Quelle chance se présentait à elle! Plus de dictature, plus d'Orphelins de la Nation, plus de masques!

Dans l'après-midi, elle prit sa décision et recontacta Matthew. D'abord, elle prit le temps de le rassurer. Un peu. Puis elle le rencontra et lui avoua tout: elle serait ravie de rejoindre Terra, elle en mourait d'envie, mais elle avait peur que la disparition d'une espionne ne mette tout le projet en danger.

Ils mirent alors un plan sur pied. La veille de son départ, Aileen provoquerait une bagarre dans un bar et rapporterait à son chef, images à l'appui, qu'elle avait eu des soucis avec un résistant dont elle ne connaissait pas le nom.
Le jour venu, elle simula une attaque dans son appartement et laissa même des traces de sang à des endroits stratégiques de l'endroit. Puis elle prit un sac et partit. Du maquillage, une teinture et une fausse identité lui permirent alors de traverser l'océan incognito.
On penserait à un meurtre, sans pouvoir arrêter qui que ce soit, faute de preuves. Elle serait déjà loin, et la Résistance, certes soupçonnée, ne risquerait rien. En effet, Aileen n'avait encore communiqué aucune information d'importance sur le groupuscule qu'elle avait rejoint.

Une fois au Michigan, Aileen rejoignit le docteur Oliver au plus vite et se soumit à son examen. Ses compétences en matière de survie en milieu hostile et de maniement des armes pourraient lui être particulièrement utiles. Elle se débrouillait également pas mal en cuisine et entretenait son propre petit potager lorsqu'elle vivait en France.
Autant de choses qui la rassuraient un peu sur sa capacité à survivre une fois de l'autre côté.


Aileen s'étira dans le lit de la petite chambre du docteur Oliver. Ses rêveries avaient fini par l'endormir et elle se réveilla avec les idées très claires. Cette occasion qui lui était offerte était inestimable. Elle en profiterait du mieux possible en essayant de se construire une nouvelle vie, loin des dictatures et des règles rigides.

Quelques heures plus tard, le docteur lui montra la machine qui devait l'emmener sur Terra. Sans aucune crainte, Aileen y prit place, une lanière de son sac à dos passé par-dessus son épaule. Son sac était lourd et comportait de quoi tenir quelques jours en plus du nécessaire rudimentaire: une série de vêtements de rechange, une couverture épaisse, de l'eau et de la nourriture pour quatre jours, un petit couteau, une bobine de ficelle, un bol de bois et, petite touche personnelle, quelques graines prêtes à être plantées (carottes, tomates, oignons, haricots et pommiers).

Ne sachant pas trop à quoi s'attendre, Aileen garda les yeux grands ouverts tandis que le docteur préparait son départ. La lumière l'engloba et la jeune femme dut fermer les yeux pour ne pas être éblouie.
Lorsqu'elle les rouvrit, elle ne put que prendre une grande inspiration de surprise. Terra et le champ de pierres lui ouvrait les bras.

*"Ton père t'a déposé ici après que ta mère soit morte. Tu avais deux mois. Il ne pouvait simplement pas prendre soin de toi seul."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aileen Grayson Ven 31 Jan - 7:09

je suis une actrice qui connaît le jeu qui ne lui fut jamais écrit
Féminin

avatar

Je te souhaite officiellement la bienvenue, Leen !

Alors. . . Les passages trop vagues ont été précisés comme demandé sur la CB et convenu par MP - sur ce, je crois que tout est en ordre ! Tu es donc validée ! Tu peux desormais Rp et participer aux floods ! N’hésite surtout pas à utiliser la section pour le Jeu ( Wanted, Journal, demande de Rp), à déclarer un abri [Ici] ou à demander un rang pour ton personnage [ Par-là].

N’oublie pas que l’entrée se fait dans le champ de pierre, même si c’est en unipost !

Bon séjour sur Terra O/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aileen Grayson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Keep your hands of my girl | Aileen, Marek |
» Présentation de Aileen Leigh [Validée]
» We're not the sin, neither the saint Ҩ AILEEN&THYBALT
» Diane Aileen Carter - Se révolter ou s'adapter, il n'y a guère d'autre choix dans la vie.
» Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: Préambule :: Archives :: Mémoires-