Arrivée fracassante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Arrivée fracassante Sam 1 Fév - 18:32

Invité
avatar

Invité

Aileen Grayson - R.I.P.


    Aileen sourit sincèrement au Docteur Oliver avant de lui jeter un dernier regard. Elle allait partir. Quitter SON monde pour un autre, totalement inconnu.
    Etrangement, malgré une légère appréhension, la jeune femme était plutôt en paix avec cette idée. La Terre n'avait plus grand-chose à lui offrir. Pas en l'état actuel du moins. Alors elle entra dans la machine d'Oliver, sans un regard en arrière et s'intéressa à tout ce qui l'entourait.
    Cette technologie la dépassait largement, bien assez que pour qu'elle admette l'ampleur et l'importance techniques de ce projet. Combien d'années avait-il fallu au docteur pour découvrir une faille, mettre au point un procédé de passage et le sécuriser? Avait-il été aidé? N'avait-il pas envie de traverser à son tour et de profiter de ce nouveau monde?
    Autant de questions que la jeune femme n'avait pas osé poser au personnage taiseux qui lui offrait la chance de sa vie.

    Une vive lumière stoppa soudainement les pensées de l'ex-espionne et elle porta toute son attention sur ce qui se passait. Lorsque la lumière devint trop forte, elle ferma les yeux et serra les poings, espérant ressentir quelque chose au moment du passage. Une traction? Une aspiration? Allait-elle… Voler?
    Mais à part une légère sensation de vertige, rien de vint lui indiquer que le transfert avait bien lieu. Le sol sous ses pieds changea alors brutalement et elle trébucha vers l'avant. En un quart de seconde, elle se sentit basculer et une vive douleur au pied lui apprit qu'elle l'avait bien tordu. Mais alors qu'elle s'attendait à ce qu'une autre douleur vienne lui indiquer qu'elle s'était lamentablement rétamée au sol, c'est un support relativement mou qui l'accueillit.

    Un petit cri l'alerta tandis qu'elle-même laissait échapper un cri de surprise et elle ouvrit grand les yeux. Un instant étonnée de voir qu'elle était entourée par de très hautes herbes et quelques petites roches (probablement responsables de sa chute), elle resta au sol, appuyée sur ses avant-bras et immobile. Des mouvements et des sons suspects l'alertèrent alors… Est-ce… qu'elle avait en fait atterri sur… une personne?!

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Arrivée fracassante Mar 4 Fév - 9:13

Je suis un volcan qui se noie de l'intérieur, je m’étouffe avec la vapeur qui ne peux s'échapper
Féminin

avatar

Plus d’un an, presque deux et miraculeusement, je suis encore en vie. Je suis même bien portante . . . La plupart du temps. Oui, bravo moi-même, bravo de ne pas encore être l’un de ces cadavres qui, ironiquement, eurent jadis été des gens bien plus compétents que je ne le serai jamais.

Piqures d’oursins, piqures d’insectes, morsures de serpents, morsures de bêtes, je crois être la seule à avoir toute la collection incrustée dans le corps. Il faudrait vraiment croire que le sort nous déteste pour s’imaginer que c’est normal et que ça n’a rien à voir sa façon d’être : je suis une pessimiste négative qui conçoit tout de façon sarcastique et à laquelle la vie répond sur le même ton. Ou non, je dirais que la vie m’aime moqueuse, parce que quand je passe mes jours avec des idées noires dans la tête, la vie me fout la paix et ce n’est vraiment que quand tout va bien et que je commence à y croire que la vie fait la salope. Je travaille en silence avec les yeux perdus dans le vide et je me remémore la cage dorée que j’ai tant voulu quitter, je trouve la force de sourire lorsqu’on me parle, mais me visualise plutôt grimacer, sourcils haussés, nez froncé et lèvres pincées, peu importe la situation.

Il y a des moments ou Carley, l’époux qui croit sans doute m’avoir tuée, celui que je détestais, vient à me manquer, comme quand je suis seule dans une cabane inconfortable, roulée dans un coin à essayer de dormir, je me souviens de ses bras possessifs et protecteurs autour de moi, je me souviens de ses épaules larges et dures et aussi de la douceur de ses mains en contraste avec la pesanteur de ses propos. Et ensuite je regarde les hommes du village avec un mélange d’envie et répulsion, je n’ose pas les approcher de peur de me voir leur proposer je ne sais quel plan qui pourrait fonctionner. Ça me semble à la fois si simple, mais O combien compliqué.

Les filles sont pour la plupart gentilles. Je jalouse certaines qui semblent sincèrement trop contentes et je me console en les imaginant aussi malheureuses que moi sous les sourires et les jovialités. Fut un temps où j’ai vraiment voulu développer avec elles une amitié réelle, désormais je me surprends à apprécier le moindre moment sincère en leur compagnie. Je crois que j’aimerais fonder une vraie amitié, mais je ne sais pas comment m’y prendre. Encore une fois, la simplicité de la chose, de juste être, me semble désespérément compliquée.

Si je n’avais pas si peur de m’éloigner de la civilisation, je crois que je me serais isolée quelque part dans les bois, mais les endroits découverts comme le village, la plage ou le champ de pierres étaient vraiment les seuls où je me sentais vraiment confortable.

J’étais présentement, justement, dans le champ de pierres. Je ramassais de longues herbes souples sevrant à la confection de tapis et des paniers. Pour éviter de me retrouver dans la végétation jusqu’au cou, j’avais suivi un petit sentier formé par les vas et les viens des nouveaux et des anciens pionniers qui se pourchassaient lors des arrivées. J’y avançais en ramassant soigneusement les plus épais et les plus longs brins d’herbe que j’empilais dans une sacoche de toile accrochée en bandoulière sur ma poitrine.

Comme je m’étais levée et avait trouvé la journée radieuse, j’anticipais déjà la crosse qui m’arriverait, j’avais par exemple attachés mes cheveux de peur qu’une sagina, ces sales petites sauterelles sans ailes et qui ne bondissent pas, ne se prennent dans ceux-ci. Je ne m’attendais toutefois pas que le ciel lui-même me tombe sur la tête, enfin, sur tout le corps alors qu’il atteignait le sommet de sa radiosité. Lorsque la lumière irradia tout le périmètre, je n’ai débord pas compris ce que se passait et lorsqu’enfin un poids inattendu vint m’aplatir au sol, j’ai sincèrement cru que c’était la mort qui m’avait prise par surprise. Mais le paysage reprit place et ma tombe se mit à gémir. Je compris ainsi enfin que le ciel ne s’était pas ouvert sur moi comme je l’eus d’abord cru, mais que j’avais simplement assisté à ma première une arrivée, et ce en première loge.

- Ah mais oui quoi. J’peux décidément ajouter ça à ma collection où c’est toi qui est grave plus malchanceuse que moi encore? Pas de cérémonie pour les inconnues qui me tombent dessus comme ça, que non.


Hj- Désolée pour le petit moment d’attente, je voulais avoir terminé cette réponse et celle pour Félicie avant de les poster en paire.


Dernière édition par Lola O'Ceann le Mar 1 Avr - 3:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Arrivée fracassante Dim 16 Fév - 14:03

Invité
avatar

Invité
Aileen Grayson - R.I.P.

    Aileen eut un nouvel hoquet de surprise et bascula sur le côté, le plus vite et le plus délicatement possible, pour libérer la pauvre personne ainsi prisonnière sous elle. Elle resta au sol, assise sous le coup du choc et de la surprise.
    Le voyage l'avait déjà désorientée mais en plus… En plus, il avait fallu qu'elle tombe sur quelqu'un! Dans ce qui lui semblait être une immense prairie de plusieurs dizaines de mètres carré, elle avait atterri, non pas sur une pierre ou une bestiole mais sur QUELQU'UN! De bien vivant!
    Le visage empreint de gêne et bégayant légèrement, elle commença alors à s'excuser à profusion, vraiment pas habituée au coup du sort de ce genre.
    "Je suis vraiment, vraiment, vraiment désolée! Je ne sais pas comment c'est possible, je ne voyais rien avec toute cette lumière et…"
    "… et je suppose que je ne dois pas avoir beaucoup de chance non plus…"
    , répondit-elle doucement à l'exclamation de sa victime. Qui semblait accumuler les maladresses, à en croire ses paroles plutôt amères.

    "J'espère que tu ne m'en veux pas trop, ce serait bête de me faire directement une ennemie en atterrissant ici…", ajouta la jeune Orpheline, toujours très honteuse, en se grattant l'arrière de la tête. Et pour cause: elle qui avait décidé d'essayer d'être vraie et de se faire des amis, ça commençait plutôt mal. C'est bien connu après tout, le meilleur moyen de sympathiser avec quelqu'un, c'est de lui tomber dessus!
    Oui, oui, décidément, toute cette histoire était bien de la malchance. Ou une très, très mauvaise blague. (Mais de qui?... Ce docteur lui semblait de plus en plus bizarre maintenant… Elle soupçonneuse?! Meuh non… Ca ne fait pas du tout partie de son métier! )

    Faisant fi de ses douloureuses courbatures aggravées par le poids de son sac à dos, Leen se releva enfin et tendit une main un peu tremblante à la petite rousse désormais un peu poussiéreuse qui lui faisait face pour l'aider à se relever.
    "Je m'appelle Aileen Grayson. Enchantée. Et encore désolée pour… pour tout ça.", termina-t-elle avec un autre petit sourire contrit.
    Il fallait que la jeune femme rattrape sa bourde. Au vu de l'accent, elle était presque sûre d'être tombée sur une compatriote en plus!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Arrivée fracassante Lun 24 Fév - 11:07

Je suis un volcan qui se noie de l'intérieur, je m’étouffe avec la vapeur qui ne peux s'échapper
Féminin

avatar

En pas plus de temps qu’il n’en faut, elle se dégage de notre position malencontreuse, me libérant ainsi de son poids. La frustration sourde se divise et se mut partiellement en remord dès lors que la nouvelle arrivée se fond et confond en excuse, et finie d’être achevée lorsque relevée sur mes coudes, j’aperçois son vissage malmené. La frustration qui demeure est à peine plus froide que celle que j’éprouve envers tous ces autres qui s’en sortent sensiblement mieux que moi. Nez froncé et incisives à l’air, je la regarde béante et bien vite j’inspire bruyamment d’entre les dents un grincement plaintif, puis m’exprime enfin:

" Je m’en sors pas mal à côté de toi, c’est déjà ça." Mes lèvres se rencontrent et se sauvent sur la droite. Elle se hisse d’elle-même debout et me tend la main, je me redresse pour ma part sur les genoux, ignorant d’abord sa main et tente de me relever toute seule aussi, mais mes articulations tremblantes me font trébucher et je me retrouve main dans la sienne pour m’éviter une vilaine chute et puis une fois rendue là. . . Nous voilà toutes deux debout, mal à l’aise, les mains moites, raides et encore entrelacées.

"Je m'appelle Aileen Grayson. Enchantée. Et encore désolée pour… pour tout ça." Dit-elle alors que je reprends soudain farouchement ma main, la portant sur ma poitrine. Et s’en suit un très long moment d’observation. Je fais mon effrontée et je ne réponds pas à sa salutation, je la lorgne sans gêne avec des sourcils grelottants. . ". . . T’es Irlandaise ? " Finis-je par demander après avoir longuement débattu intérieurement, mais réalisant enfin que ce n’était pas bien civilisé, je me repris " É’et Moi c’est Lola. " Pas besoin de plus de formalités.

Elle était salement amochée, la pauvre, je me serais presque sentie mal pour elle, mais j’étais surtout curieuse. Je cherchais des yeux un indice sur la cause, mais tout ce que je voyais entaient des résultats. Une vague idée germait dans mon esprit paranoïaque : " C’est Alan qui t’a fait ça? " demandais-je d’un ton dubitatif, mais inquisiteur. Peu importe combien de gens me dirons que le Docteur envois rarement des gens ici sans les avertir comme il l'avait fait avec moi, malgré tous les bons moments que j’ai pu passer avec lui jadis, ma dernière expérience avec lui l’entache et l'étiquette comme un déséquilibré violent.

Elle répond, je réplique.

Quoi qu'il en soit. Avec mon sale caractère, il n'est pas étonnant de voir la conversation se déshydrater et mourir après seulement quelques minutes.

Nous sommes là, figées l'une devant l'autre. Je finis par lui indiquer la direction du village.

- J'ai des choses à faire avant d'rentrer.

Lui dis-je.

- Je suis certaine que tu pourras le trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Arrivée fracassante


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Arrivée fracassante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Une arrivée... fracassante!
» Arrivée fracassante au Royaume des deux déesses ! [PV Tim' et Hum']
» Une arrivée.. fracassante ! [PV Cléa]
» Une arrivée fracassante [libre pour 5 personnes]
» Arrivée de Houille
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: L'île de la vallée :: Le champ de pierres-