It was summer time in northern Michigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: It was summer time in northern Michigan Mar 29 Avr - 20:27

Invité
avatar

Invité
John Clark - R.I.P.

It was summer time in northern Michigan

Hourra pour mes deux bottes dans la neige !



Me voilà donc en chemin vers le Michigan avec toit de ma voiture descendue pour profiter de la brise. Je m’arrêtais çà et là, regardant partout autour, car c’était mon premier voyage en auto pour traverser les lignes américaines. Je ne voyageais habituellement pas par véhicule terrestre, mais cette fois, j’avais pris la décision de le faire. Sur ma route, j’avais observé tous les ports de chaque ville, car c’est ainsi que j’avais planifié mon itinéraire. Le plus beau bateau se trouvait bien sûr à l’endroit où j’aurais voulu naître : ‘’Mackinac Island’’ étant le nom de la ville et ‘’Titanic’’ celui du bateau de mes rêves. Après avoir visité les six ports les plus réputés de la région, je décidai finalement de me diriger vers ma destination première, le Michigan. N’y étant jamais allé de ma jeune vie, j’avais planifié trois jours de festivité pour visiter les bas-fonds de cette magnifique ville ; ces restaurants étaient excellents et ces boissons aussi. J’ai eu beaucoup de plaisir pendant mes trois derniers jours dans ce vieux monde, mais suivant mon plan de base, à l’aube du troisième jour, je me dirigeai saoul comme une botte vers la maison d’Alan Oliver.

Je voudrais bien vous la décrire, malheureusement, ma mémoire me fait défaut et je ne me souviens que de quelques jolis buissons et d’une porte. Le reste était très étrange : je me suis éveillé quelques jours après mon dernier moment de plaisir, sur une civière. Après m’être levé, j’ai remarqué que nous étions dans un sous-sol et que nous étions entourés de machines couvertes de boutons et de lumières étranges. L’une d’elles, qui était particulièrement grosse, était cylindrique et semblait avoir plus d’importance que les autres dans l’espace restreint de la cave. Le docteur m’étala que Grimson était passé avant moi pour lui expliquer qui j’étais, mais voyant l’était dans lequel j’étais à mon arrivé, il a préféré me droguer et me dégriser afin de me faire passer les tests de santé requis avant mon départ. Vint ensuite le temps où il me plaçât dans le gros cylindre et entra les commandes nécessaires.

J’eus de gros frissons, puis tout devint blanc, aussi j’avais été temporairement aveuglé par une lumière très puissante. Bien que mes multiples voyages en bateau auraient dût finir par m’immunisé aux nausées, cet étrange moyen de transport me fit vomir.

Après quelques secondes, je réalisai que j’avais les deux pieds dans la neige. C’était l’hiver ! J’étais loin d’être prêt pour une telle situation et savais que j’aurais vite du me construire un abri et me faire un feu, mais en regardant autour de moi, je ne vis rien d’utile : un champ de pierre enneigé… et bien qu’au loin je remarquai une forêt, je supposai qu’elle pouvait être trop dangereuse et décidai finalement de me diriger vers … - en fait, je n’en avais aucune idée, car lorsque j’ai regardé ma boussole, elle avait perdu le nord.- donc, oui, Je marchai sans le savoir vers la direction des plages et j’allais découvrir assez vite mon erreur, car en bon marin, je savais très bien qu’on prenait froid au bord de l’eau beaucoup plus rapidement qu’au milieu d’une île.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It was summer time in northern Michigan Mer 30 Avr - 20:27

Je suis mère des terres fertiles, j'accueille en mon sein celui qui y chasse
Féminin

avatar



L’hiver était presque fini, mais en attendant, les réserves de bois s’amenuisaient rapidement, ainsi la jeune famille avait dû se résoudre à se tourner vers la forêt pour aller en chercher plus. Couverte par un manteau et deux fourrures, Émilie était partie à la recherche de bois. Aussi bien couverte, elle ne risquait pas d’avoir froid, et c’était effectivement son but, car la jeune mère détestait avoir froid puisque ça lui rappelait trop les geôles poisseuses où elle avait été détenue.

Arrivée dans la forêt, la jeune mère s’était mise à casser les branches des arbres qui semblaient les plus secs, la grande majorité du bois étant ensevelie sur une épaisse couche de neige. Pour mieux se déplacer, la rousse avait fabriqué des espèces de skies avec des crampons en dessous ; elle avait volontairement évité de faire des raquettes pour garder les précieux tendons qui auraient été nécessaires afin de plutôt pouvoir faire le filage de l’enclos. Elle était donc en route vers le village quand elle trouva des traces dans la neige qui commençaient d’absolument nulle part.

Surement un nouvel arrivant, se dit-elle. En les examinant d'un peu plus, la mère se rendit compte que ces traces n’allaient pas dans la bonne direction et pour prévenir toute mort inutile et pour s'assurer que le nouveau soit rapidement mis à l’abri, elle commença à avancer dans la même direction que les traces. Une chose était certaine, avec ses skis, elle allait aller vraiment plus vite que l’inconnu malchanceux.

Après quelques minutes de course, elle vit une silhouette se découper sur la surface blanche de la plaine et elle l’interpella en espèrent qu’il s’arrête, mais elle finit quand même par le rejoindre et fut consternée de voir qu’il était habillé pour l’été.

-Oh my god!

De sa nature maternelle, Anne déposa son bois dans la neige, et, avec grande adresse, enleva une des fourrures pour la lui mettre sur les épaules.

-Tiens, tu devrais avoir moins froid avec ça... Tu sais que le village n’est pas par-là?

Le tout avait été prononcé en anglais, soit la langue la plus parlée dans l’Ancien Monde, qu'elle avait choisi d'employer en se disant qu'il y avait plus de chance que l’homme la comprenne.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It was summer time in northern Michigan Jeu 26 Juin - 21:29

Invité
avatar

Invité
John Clark - R.I.P.

Je me retrouvais donc seul pour l'instant, marchant vers l'inconnu avec de la neige aux bottes. Qu'allais-je faire? Je ne pouvais pas mourir aussi vite, quand même, je venais tout juste d'arriver dans ce supposé paradis non défriché! Pourtant, ce coin de terre était loin des caraïbes que j'enviais tant. Ces plages de sable si chaudes m'ont permis de décompresser et de passer à autre chose, malgré la constante surveillance des gardes. J'y étais resté quatre jours au total et j'y fit une heureuse rencontre : un autre pirate qui avait vécu la même chose que moi. Sieur Barbossa qui ne connaissait pas l'hiver ; il est parti des caraïbes à bord de mon bateau en simple short, vers le Canada, au mois de novembre. . .qu'il ne s'attarde pas me dire que je ne l'avais pas prévenu! Alors que mon imaginaire me quittait, je me rendis compte que j'étais suivi, j'avais entendu une voix féminine s'exprimer en anglais et celle-ci me ramena tout droit au froid mortel de l'endroit. Pourquoi n'avais-je pas mieux réfléchi?


— Thanks Barbossa, you're here!

La demoiselle couvra rapidement mes épaules refroidies par l'air glacé. Elle me mentionna qu'il y avait un village dans la direction opposée de mes pas, je décidai donc de la suivre assez silencieusement, tentant d'économiser l'énergie dans mes extrémités sur le point de geler. Sans doute que si elle daignait me poser des questions, je lui répondrais poliment. . . je ne suis pas un malotru, quand même! Ça ne faisait pas quatre heures que j'étais arrivé et je commençais déjà à douter que j'avais quelques engelures qui se formaient sur les extrémités de mon corps. Il fallait donc me réchauffer et vite. Peut-être que dans ce fameux village, je trouverais de l'aide. D'ailleurs avec toutes ces circonstances, j'avais oublié que le contenu de mon baluchon n'endurerait pas non plus autant de froid pour très longtemps encore, pouvions nous nous permettre de perdre autant de produits frais?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: It was summer time in northern Michigan Sam 23 Aoû - 0:53

Je suis mère des terres fertiles, j'accueille en mon sein celui qui y chasse
Féminin

avatar

Il parlait anglais, c’était déjà ça. Après tout, s’il n’avait parlé aucune langue que la rousse connaissant, ses explications auraient été vaines et elle aurait dû le guider comme elle le faisait avec Olivier. Comme cette situation n'eut pas lieu, Émilie donna quelques conseils au nouveau pour l’aider à se réchauffer. Elle voulait l’aider, mais en même temps, elle avait peur de lui, car elle ne le connaissait pas et … elle avait peur de la réaction que Pavel aurait si elle s’occupait un peu trop d’un autre homme. Pas que le Russe ait démontré des tendances à la jalousie, mais la mère ne voulait pas essayer.

Elle le guida jusqu’au village tout en lui expliquant comment vivaient les gens depuis le début du Projet : soit l’entraide et le partage, l’échange. Elle lui expliqua aussi qu’elle l’emmenait chez le médecin du village, Gavin, qui pourrait l’aider à se réchauffer de façon convenable, sans brusquer son organisme.

Dans le village, en route vers la maison de Gavin, elle lui montra les lieux, l’étable, l’enclos, sa maison, les champs, la maison des autres, le grand cercle de pierre où l’on faisait la fête de la lune, tout ça en lui expliquant ce que ladite fête représentait, et ils finirent par arriver devant l’infirmerie.

La femme qui avait réchauffé le marin expliqua à Gavin les péripéties de ce dernier, les traces dans la neige, son manque d’équipement et sa découverte... Son heureuse découverte, en effet, car sinon on aurait retrouvé son cadavre au printemps...Ou en tout cas son squelette et il serait devenu l’un des nombreux sans nom qui n’avaient pas eu la chance de trouver cette oasis de paix et sa sécurité.

Émilie partit en laissant l’étranger entre de bonnes mains. Elle devait encore ramener le bois à Pavel et préparer le souper en bonne petite femme. Peut-être prendrait-elle le temps de se couper les cheveux aussi...Elle se demandait d'ailleurs si Pavel préférait les cheveux longs ou courts.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: It was summer time in northern Michigan


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

It was summer time in northern Michigan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [flashback] Good old summer time ○ BéaOz (terminé)
» Summer Time [ Lucy & Declan ]
» I need you in summer time
» Une petite idee de qui est Larry Summer/Mondialisation.ca
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: L'île de la vallée :: Le champ de pierres-