Caspar Liebert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Caspar Liebert Mer 4 Juin - 19:43

Invité
avatar

Invité
CASPAR LIEBERT





Sexe : Mâle

Âge : 21

Origine : Allemande

Nationalité : Allemande

Langues parlées : Allemand - Anglais - Français



Pseudo Hors-Jeu
Akhaten

Avez-vous bien lu les règles ?
[Code validé par Loeva]

Où avez-vous découvert Terra ?
Sur un TopSite




Mon reflet
Everybody has scars, now, tell me what you hide beneath those pretty eyes.
I’ve just met you, I don't know you, tell me what I see.



Caspar est un jeune homme de 21 ans faisant son age. Il n'est ni très grand, ni très épais ce qui peut lui donner un aspect un peu frêle. Il a pourtant une musculature plutôt puissante pour sa corpulence, car sa fonction l'exige. En outre il n'est pas très impressionnant mais sait se défendre. Ses atouts se situent plutôt dans sa belle gueule à la fois innocente et terriblement sauvage. Il est très difficile de lire ses émotions sur son visage, à moins qu'il ne choisisse lesquelles il veut montrer, une fois de plus, c'est sa fonction qui l'exige. Au final c'est un beau jeune homme, mais assez commun. Il a les yeux d'un marron bois de rose et les sourcils froncés ce qui lui donne un regard plutôt grave, toujours sérieux, accentué par un port de tête assez haut et une coiffure propre. Seul un signe particulier le distingue des autres, c'est une cicatrice en forme de trou au sommet de son front, à la base de son cuire chevelu du côté gauche dans l'alignement du coin de l’œil et de la pommette. C'est assez discret, mais il peut arriver de temps en temps qu'une personne observatrice le remarque.



Mon caractère
What you have become...Tell me about it: believe me, I’ll listen, I want to know.
Tell me… Who are you? How are you? Why are you?




Longtemps introverti, Caspar est devenu un très grand orateur. Il est très intelligent et se sert de cela pour comprendre les autres et deviner comment leur parler afin de tirer d'eux ce dont il a besoin. Certes, il n'est pas infaillible et peut se retrouver confronté à de véritables défis lorsque son interlocuteur s'avère, lui aussi, assez malin, mais il parvient toujours à garder la face et à se faire passer pour ce dont il a envie. C'est d’ailleurs ce qui lui a valu d'être un très bon espion, notamment pour les infiltrations et les enquêtes.

Outre son activité pour les Orphelins de la Nation, Caspar a du apprendre dans sa jeunesse, afin de lutter contre des terreurs nocturnes, l'art de la méditation. Ce procédé lui permet de plonger, grâce à son imagination, dans un état proche du rêve. Le plus souvent il s'invente de vastes étendues de nature sauvage dans lesquels il peut faire surgir la bête qui l’empêche de trouver le repos. Combien de fois ne s'est-il pas surpris dans la peau d'un prédateur traquant sa proie, dans celle d'un oiseau survolant d'immenses montagnes, ou encore d'un saumon remontant le courant ? Malheureusement, il n'a jamais eu l'occasion de fouler au pied d'aussi grandioses paysages car la Terre n'en contient plus.

Caspar a toujours été un parfait soldat au service de l'état. Il obéit aux ordres sans discuter car il n'y voit pas d’intérêt. En effet, pour lui, la plupart des préceptes qu'on lui a enseigné sont fondés et justes, l'état vaut tous les sacrifices, y compris celui de sa propre vie. C'est la chose la plus chère qu'il possède et pourtant il la donnerait à son gouvernement sans hésiter si on la lui demandait. Ce avec quoi il n'est cependant pas d'accord, c'est sa hiérarchie direct. Il la méprise même si il ne peut le montrer et juge ses méthodes erronées. Sur ce point il n'en fait qu'à sa tête, quitte à mentir. Après tout ce n'est pas bien grave tant que la nation est préservée.


Mon histoire
You may have been many things, many persons. But this is about who you are now,
Tell me who you are. How did you become what you are now?



Lorsque Caspar Liebert fut sélectionné pour le programme « Orphelin de la Nation », il se remettait à peine d'une violente blessure à la tête. Le souvenirs de cet événement s’effaça complètement de sa mémoire et il n'apprit que des années plus tard ce qu'il s'était passé. Une nuit, alors qu'il n'était encore âgé que de quatre ans une patrouille de la garde de fer avait déboulée en trombe dans la maison familiale, à Munich en Bavière, suite à la délation d'un voisin qui avait entendu des coups de feu. Cet escouade de police avait découvert un bien triste spectacle. C'était une scène horriblement macabre dont les détails gagnent à être passés sous silence. Les deux parents avaient été tués et seule restait un fillette, pistolet à la main, le corps immobile de son frère Caspar à ses pieds.

Personne n'avait jamais su ce qu'il s'était passé cette nuit là et l'affaire fut rapidement classée pour éviter toute démonstration de faiblesse de la part de la garde de fer. Cependant, contre toute attente, la balle qu'avait prise Caspar put être retirée et le jeune garçon sauvé. Il lui fallu de nombreux mois pour se remettre de ses blessures, on attendit pas sa rémission pour les embrigadés, lui et sa sœur, dans le système éducatif des Orphelins de la Nation ; ils ne se revirent plus jamais.

Durant les premières années de sa scolarité, Caspar était un garçon très réservé, il ne parlait que lorsque la situation l'exigeait, mais était toujours très doué en cours. Ses professeurs mettaient cela sur le compte de son traumatisme, ils s'imaginaient déjà le petit génie en brillant scientifique. Lui n'en avait que faire, il semblait accepter son sort servilement comme d'ailleurs de nombreux autres enfants, jusqu'au jour où un terrible cauchemar morbide le réveilla en sursaut au beau milieu de la nuit.

A son réveil il n'arriva déjà plus qu'à revoir quelques images brièvement gravées dans sa mémoire, mais déjà le rêve s'évanouit dans les limbes de son esprit. La première fois qu'il vécu cette expérience il fut terriblement bouleversé pendant une petite heure, puis s'en était remit, ne s'affolant pas pour un mauvais rêve, aussi angoissant soit-il. Le lendemain, il se réveilla à nouveau, les draps collés à sa peau par les sueurs froides, à la même heure. Et le surlendemain, puis le jour d'après, et encore, et encore, jusqu'à ce que les éducateurs de Caspar prennent les choses en main pour calmer ces terreurs nocturnes.

Ils employèrent plusieurs méthodes, profitant de l'occasion pour tester leur efficacité, et alors que ni les séances d'électrochocs, ni les drogues les plus dures n'avaient réussi à tirer quelqu résultat significatif que ce soit, un jeune médecin parvint enfin à une amélioration grâce à l'hypnose. Sa voix douce et sincère restera pour toujours l'une des plus belle chose qu'il ait pue rencontrer et, dans les moments durs, il se surprend encore à l'imaginer lui parler pour l’apaiser.

La jeune femme qui avait trouvé cette idée n'avait jamais donné son nom, avec le recule, Caspar pense qu'elle n'en avait tout simplement pas le droit. Elle avait développé une méthode qui lui permettait de lutter contre les cauchemars consistant à lui faire imaginer une nature vierge et sauvage dans laquelle il pouvait expurger ses peines, ses craintes et ses passions dans la grisante liberté de cet environnement. Sa libératrice lui appris à pratiquer ces expériences seul, sous forme de méditation et quand ses cauchemars furent maîtrisés pour de bon, elle disparu pour toujours de son existence.

Ensuite sa personnalité commença à se renforcer et Caspar montra une grande intelligence sociale, longtemps enfouie. La suite de sa formation générale prit un autre tournant, il était visiblement beaucoup plus avenant envers les autres et savait même se montrer sympathique à l'égard de ses camarades, pourtant il y avait un détail que peu de gens remarquèrent : même si Caspar pouvait sembler absolument sincère, on ne savait jamais vraiment dire si il l'était réellement ou si il cherchait simplement à assouvir ses intérêts. En effet, à plusieurs reprises, certaines classes dans lesquelles il était affecté avait noté des comportements agressifs entre les enfants assez supérieurs à la moyenne.

Ces faits restèrent anecdotiques, mais il ne fut pas surprenant de voir Caspar rejoindre les rangs des espions à l'age de 9 ans. Là il suivit une formation des plus classique avec une net supériorité dans les matières théâtrales et un certain relâchement pour les techniques de combat. Il passa la plupart des examens avec plus ou moins de succès au fil des années, sans sortir du lot, il n'était qu'un espion parmi tous les autres en Allemagne où la profession état devenu une tradition nationale.

Très jeune, comme le voulait le règlement il put commencer ses premières missions d'infiltration. Grâce à lui quelques bons coups de filet purent être effectués sur des révolutionnaires qu'il avait mis en confiance puis conduits droit dans des traquenards que tendaient les assassins de l'état. C'était un bon soldat, parfaitement dressé et conditionné. Au cours d'une mission dans l'Est de la France il fut chargé d'aider une cellule scientifique à dénicher un agent double en son sein. L'enquête prit le temps qu'il fallu et fini par lui faire porter ses soupçons sur une généticienne d'à peine 2 ans de plus que lui et dont les traits lui étaient vaguement familiers.

Il la cuisina comme il savait bien le faire pour avoir la certitude de son jugement et ensuite pouvoir l’arrêter et la mener à l’échafaud, mais la fille lui fit une révélation bouleversante. Elle le supplia de la croire quand elle soutenait être sa sœur et avoir pour preuve un test ADN qu'elle avait elle-même pratiqué tant le doute avait été grand lorsqu'elle l'avait vu apparaître sur son lieu de travail plusieurs semaines plus tôt. Bien sur, il aurait préféré ne jamais la croire, pourtant il l'écouta raconter son histoire. Ce jour là, Caspar apprit enfin ce qui était arrivé dans son enfance. Sa sœur pleura au moment de conclure par l’aveu d'avoir elle-même pressé la détente du pistolet qui avait logé une balle en acier dans le fond du crane de l'espion. Elle eut beau lui dire qu c'était par peur, aspar ne la laissa pas finir. En plus d'être une traîtresse révolutionnaire, elle avait tenté de l'assassiner ! Sans même qu'elle n'ait eu le temps de dire comment leurs parents avaient perdu la vie, il la tua avec son couteau.

Dans son rapport, Caspar écrivit que la scientifique s'était sentie démasquée et l'avait agressé, mais n'avait pas pris le dessus. On ne lui demanda pas plus de précisions, il fut même récompensé pour son efficacité et envoyé en mission de haute importance aux États-Unis dans le Michigan. Son rôle était d'infiltrer et enquêter sur une cellule terroriste faisant du trafique d'êtres humains.

La première partie de sa mission se passa sans accro, il parvint à entrer en contact avec les rebelles et à en apprendre un peu plus sur cette sordide affaire. Au bout de quelques mois d'investigation, les pontes finirent par lui faire confiance et lui proposèrent de rejoindre le projet Terra. A ce moment là, les révélations s’enchaînèrent très vite. Caspar réussi à mettre à jour une quantité faramineuse de traîtres à la nation très hauts placés dans la hiérarchie de l'état, mais il ne voulu pas s’arrêter là. Il préféra garder sa couverture intacte pour pousser encore plus loin et en savoir plus sur ce projet Terra et son instigateur, le Dr Oliver. Il garda la liste en lieu sur et accepta d'intégrer le projet.

Fort de ses talents d'acteur et de manipulation, il logea dans une petite maison avec le docteur durant quelques jours et passa les tests d’aptitude sans vraiment s'en soucier. Le jour de son départ il prépara un paquetage conforme aux indications du scientifique, contenant le nécessaire de survie minimum recommandé tel que des vêtements pour différents climats, de quoi monté un bivouaque rudimentaire, faire du feu, chasser, et aussi un grand couteau de combat bien dissimulé. A cet instant, il n'était plus vraiment sur de ce qu'il faisait, mais la curiosité et le sens du devoir le poussèrent à travers le portail ...


Dernière édition par Caspar Liebert le Jeu 5 Juin - 16:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Caspar Liebert Mer 4 Juin - 21:12

je suis une actrice qui connaît le jeu qui ne lui fut jamais écrit
Féminin

avatar

Bonjour et Bienvenue sur Terra !

Je suis Loeva, la fondatrice, je c’est moi qui vais t’accompagner jusqu’à la validation :P

Profil – Impeccable. Je n’ai rien à redire.

Physique165/200 mots.

Je n’ai rien à redire sur ce qui est déjà écrit… Je peux te proposer de parler un peu de la couleur de ses cheveux, de ses yeux, voire de sa peau.

Comme Maiev te l’a proposé sur la CB, tu peux aussi y mettre ton inventaire.

Caractère – Rien à redire.
Ok. En fait, il manque aussi quelques mots, mais je trouve la description suffisamment complète.

Histoire – L’histoire est contextuellement correcte et parfaitement bien ficelée, le seul problème réside dans le tout dernier paragraphe : Tu sous-entends qu’il part avec plusieurs personnes, comme si l’envoyé se faisait sous la forme d’un convoi, alors qu’en réalité, le Docteur ne peut envoyer qu’une personne à la fois à travers le portail - Celui-ci est jusqu’ici décrit comme un gros cylindre dans lequel surviendrait une lumière vive et une soudaine sensation d’apesanteur qui donne enfin sur la vue panoramique du champ de pierres.

Je note qu’il est possible de virtuellement arriver accompagné d’une personne, voire de plusieurs personnages – Ceux-ci arriveraient à quelques minutes d’intervalles. Ces personnages PNJ doivent alors être bien décrits dans le bas de la fiche. Il est a noté que ces personnages, sauf s’ils sont des enfants en bas âge, sont destinés à périr très vite dans le Nouveau Monde.

Aussi je remarque que ton personnage ne semble pas savoir qu’il n’a aucun moyen de revenir dans l’Ancien Monde ensuite. . . Je ne sais pas si c’est parce que tu n’étais toi-même pas au courant ou si tu as des plans par apport à ça In-Rp, mais je te laisse sur ça !


C’est tout ce que j’ai à dire. Je trouve ton style très agréable et fluide… Bon, il y a quelques fautes, notamment de mauvais accords de genre... Ce que je mets sur le dos de l’inattention, bref, rien de bien gênant.

Bonne continuation et à bientôt !

Loeva
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caspar Liebert Jeu 5 Juin - 16:30

Invité
avatar

Invité
Merci pour cet accueil. Je me réjouis que ça te plaise, ca me fait plaisir.
J'ai corrigé les erreurs dont tu m'as parlées en gonflant un peu la description et en supprimant les personnages qui venaient avec lui. Pour ce qui ai de l'impossibilité de revenir, j'en suis tout à fait conscient, mais pas Caspar.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Caspar Liebert Jeu 5 Juin - 17:04

je suis une actrice qui connaît le jeu qui ne lui fut jamais écrit
Féminin

avatar

Donc,

Physique - Parfait ! Je trouve l’ajout au niveau de la posture de la tête et du regard très bien d’ailleurs. Ça donne une image très claire du personnage ! O/

Histoire – C’est parfait !
Je me doutais bien, que toi tu le savais :P Et je dois avouer que je trouve que c’est beaucoup plus intéressant comme ça pour ton personnage, ahaha.


Sur ce, je te déclare validé !

N’oublies pas que le premier post doit être fait dans le Champ de pierres, ensuite de quoi tu fais ce que bon te semble avec ton personnage !

N’hésite pas à employer les sections pour le jeu pour te trouver des Rps, des liens, ou pour demander un abri sur la carte ou un rang pour ton personnage !

Tu peux aussi flooder et te présenter en HJ si ça te chante :P

Bon jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Caspar Liebert


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Caspar Liebert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Caspar David Friedrich (1774-1840)
» Severi Vassilievski
» Ernst Ferdinand Oehme (1797-1855)
» (m) Winnie The Pooh ҩ Marcus Butler ҩ Caspar Lee
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: Préambule :: Archives :: Mémoires-