Pierre, feuille, ciseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Pierre, feuille, ciseaux Lun 25 Aoû - 23:38

Invité

Invité
Harrison Fox - R.I.P.

Le flash blanc avait fini par se dissiper. Au début, j'étais sceptique par rapport à ce nouveau-monde mais je n'avais guère véritablement le choix au final... C'était alors au moment où le flash blanc se dissipe que je me suis rendu compte que j'ai eu tord. C'était fonctionnel, il existait véritablement. Je m'étais retrouvé dans une grande plaine, très grande plaine. Avec beaucoup de rochers autour de moi. Il y avait aussi de la végétation, il ne manquait alors que les ciseaux et ça aurait fait... Pierre, feuille, ciseaux. Trêves de plaisanterie, j'observais autour de moi pour essayer de comprendre où j'étais, voir si ce n'était pas un endroit existant sur le monde que je connais. C'est très ressemblant au monde d'origine, mais ça ne me dit rien pour autant.

J'observais alors les alentours. Cette grande plaine était vraisemblablement le point de départ de tous les nouveaux arrivants, du moins c'était ma supposition. C'était peut-être une téléportation à un lieu totalement aléatoire aussi, mais je préférais me rassurer en disant que ce n'était pas le cas... car qui disait lieu aléatoire disait dangers aléatoires. Je n'avais pas l'esprit courageux pour le coup, là. De plus, je commençais à avoir un peu froid et j'avais même l'impression que la nuit tombait. Je remarquais alors qu'autour de cette plaine il y avait une grande forêt avec des arbres tout aussi immenses. On pouvait presque avoir l'impression qu'ils touchaient le ciel et le traversaient. Ce qui n'était pas franchement plausible, mais c'était de grands arbres. C'était alors à ce moment là que je commençais à comprendre aussi que ce lieu n'était pas la terre. Aucuns arbres ne pouvaient être aussi grands dans l'ancien monde si je peux l'appeler comme ça. Du coup, je pensais aussi sur une probabilité que la faune et la flore diffèrent ici de tout ce que j'aurais pus connaitre dans ma vie antérieure. Ce n'était pas pour me déplaire au final, ça pourrait être intéressant de les étudier.

Je ne voyais qu'une forêt assez proche de moi, je dirais à un ou deux kilomètres... Soit à une bonne marche avant d'y arriver. Je ne savais pas vraiment si j'avais envie d'y aller, en tout cas, pas dans l’immédiat. Pas sans avoir de quoi survivre et surtout sans pouvoir m'y repérer. Je n'avais pas envie de m'y perdre. J'irai certainement une autre fois, en étant préparé pour ça. Je n'avais pas assez de vivre sur moi à ce moment là et sans matériel... Si j'avais au minimum de quoi chasser, ça pourrait éventuellement se faire pour que je survive dans la forêt... Mais là,je devais prendre une décision.

Je décidais tout bêtement et naïvement, de m'asseoir sur un rocher. Je voulais en fait vérifier le contenu de mon sac à dos fourni par le docteur Oliver. J'avais de l'eau, environ un litre selon le poids ainsi que quelques vivres. Je possédais aussi un briquet à silex et d'un couteau rudimentaire. Je regardais alors le couteau de plus près afin de m'assurer s'il était bien aiguisé. Il ne l'était pas. Il coupait vraisemblablement, mais c'était pas fameux et il fallait usait de plus ou moins de force pour réussir. J'imagine pas trouver ici quoi que ce soit utile à l'aiguiser. Je pense que mes connaissances de la science m'auraient aidé si je ne les avais pas quasiment toutes oubliés. Enfin, j'imaginais ça.

J'étais resté assis là pendant une dizaine de minutes d'après moi, à réfléchir. Je réfléchissais à l'origine de ce monde, à sa probabilité pour qu'il existe réellement jusqu'à me poser une question... Est-ce réellement la première fois qu'un tel monde a été créé/découvert ? Peut-être même que notre ancien monde n'est en fait lui-même à la base qu'un nouveau monde, mais que nous l'avons oublié au fil des générations. Peut-être que ça arrivera aussi à ce monde qui va vivre de plus en plus en autonomie... Je ne me posais pas la question du pourquoi ce monde a été créé car je comprenais l'intention du docteur Oliver pour cela. Enfin, du moins, je l'espérais. Ici, tout est devenu plus... primitif, sans aucune réel technologie vu que le docteur Oliver m'a interdit d'apporter de la technologie. Cependant, il nous a pas fait repartir totalement de zéro. Par conséquent, je pensais que la volonté du docteur Oliver était de préserver l'humanité de ce qui l'a certainement, au final, conduit à sa perte. Ce fléau aurait alors été la technologie, qui a fait beaucoup de mal à l'humanité. Bien sûr que cette technologie a aussi été très utile à l'homme. C'est une arme dangereuse, en fait.

Après ces dix minutes d'attente, je me posais une question à savoir si je devais me diriger vers la forêt, ou de me dirigeait dans le sens opposé à la forêt, espérant trouvé quelque chose d'utile. C'était risqué dans les deux cas. Au final, je restais planté là, sans savoir quoi faire, la nuit tombante. Je devais pas traîner trop longtemps non plus et je décidais alors d'attendre encore un certains temps, puis tenter de trouver de la vie humaine. Je n'étais pas le premier à être arrivé ici, si ? Et du coup, peut-être qu'il pourrait y avoir... Un accueil ?

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierre, feuille, ciseaux Sam 13 Sep - 18:58

Parce que rien ne demeure
Masculin


Pierres
SANS FEUILLES, SANS CISEAUX
...POUR L'INSTANT.



La nuit est tombée, abrupte, sauvage. Mystérieuse aux yeux de Valentine qui se persuade qu’il va finir tôt ou tard par se réveiller. Qu’Oliver lui a encore administré un sédatif pour calmer une de ses folies passagères.

Ces nuages, mais ces nuages… ne peut s’empêcher de cogiter Valentine se décide à se redresser non sans avoir tâté ses côtes, -réflexe purement inutile mais combien rassurante. Ce violacé pas naturel continue de heurter son esprit pendant qu’il se dit que ces rêves sensoriels, c’étaient quand même intéressant des fois. Surtout que cette fois, il sentait parfaitement bien quelle blouse il portait, quelle chemise, quelle matière, quelle… en fait tout. Et ce n’est qu’une fois assis qu’il remarque une hécatombe de rochers qui s’étend partout autour de lui. Drôle de décor qui s’offre là à ses yeux, difficile à relier avec l’éventuel espace de verdure entourant la clinique de l’autre confrère. Essuyant cette eau qui lui pleut dessus, -une fine pluie sans doute passagère, il s’est relevé puisque c’est la meilleure chose qui lui était donnée de faire à ce moment là.

Il entreprend alors une promenade de routine entre ces rochers, pour le moins étrange. De ce rêve là, il s’en souviendrait. La lune cachée derrière ces pseudos nuages limitant la vue, Valentine a quand même continué à explorer les lieux, lentement, sans non plus se sentir dans l’urgence. Il lui tardait presque de connaître la scène à suivre, l’histoire tordue qui en découlerait et qu’il pourrait raconter à Ame. Voire à Oliver, juste histoire de le voir secouer imperceptiblement de la tête –Valentine t’es vraiment cinglé, comme si ce geste imperceptible passait inaperçu.
Un bon moment plus tard, -disons une heure plus tard pour le plaisir de se donner une impression, Valentine marche toujours à tâtons, ses yeux distingue une silhouette qui n’a pas une tête de rocher, plus loin. Il s’arrête, présumant que le bruit de ses pas a annoncé son arrivée.

Et donc il poursuivrait cette histoire, en disant qu’un type l’attendait au beau milieu des pierres. Oui ça s'était passé exactement comme ça.

-Howdy!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pierre, feuille, ciseaux Mer 24 Sep - 13:59

Invité

Invité
Harrison Fox - R.I.P.

Je me sentais idiot. J'étais resté là, bêtement assis sur ce rocher croyant que quelqu'un aller peut-être venir. La nuit était tombée complètement et je ne voyais plus très bien. Je me décidais alors de bouger, d'essayer de trouver un lieu où je pourrais m'abriter, où je pourrais bivouaquer... Je devais explorer les lieux à la recherche de vies humaines, du moins je supposais qu'il y en avait. Si mes hypothèses sont bonnes, il devrait même y avoir une forme de communauté qui a dû se former. Ce n'était peut-être que spéculation de ma part, mais vu que je n'étais pas la première personne envoyé ici, du moins je supposais encore une fois, peut-être qu'une vie en société s'était établi au fil du temps.

C'était alors à ce moment-là que je commençais à entendre des bruits de pas. Ils étaient plutôt lointain mais semblaient se rapprocher. Je restait là, debout face à ces bruits. Une silhouette se dessinait au fur et à mesure. C'était à priori un être humain. Le comité d'accueil serait donc arrivé ? Cet homme arriva alors à ma hauteur et venait de me parler.


" Howdy! "

Un peu surpris par cet allocution, je marqua un petit temps d'arrêt avant de répondre. Et ma réponse n'eut pas de sens au final. J'ai baragouiné quelque chose qu'il a peut être entendu mais certainement rien compris vu que je ne sais moi-même pas ce que j'ai pus dire. Je me racla alors la gorge avant de reprendre une phrase correcte.

"Hi guy. I'm... Harrison. But you can call me Harri, as you want. So, I'm thinking you can help me to find the village if it already done, can you ?

Je n'étais pas sûr qu'il en savait plus que moi, mais je préférais me dire que c'était le cas. J'avais, fort heureusement, une idée de comment potentiellement trouvé un village s'il en existait bien évidemment un. Du coup, j’espérais une réponse de sa part ce qui nous éviterais à tous les deux d'errer dans cette grande plaine. Je me rassurais en me disant qu'au moins, je ne serais pas seul ce qui, éventuellement, rendrait la tâche moins pénible. Cependant, ça restait quelque chose de compliqué et de laborieux.

Je croisais discrètement les doigts dans mon dos, espérant ne pas avoir à faire ce périple.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierre, feuille, ciseaux Sam 27 Sep - 20:51

Parce que rien ne demeure
Masculin


-Yui, Un échange de poignée de mains. Nice to meet you in the middle of these nowhere stones...

Harrison parle d’un village qui n’a jusque là, aucune existence dans le cerveau de Valentine. Il s’en passait des choses. Dans sa tête, il n’est jamais arrivé nulle part puisqu’il n’a rien quitté du tout. Toute cette scène n’était qu’une mascarade au tournant ludique où l’ancien psychologue ne se fait pas trop de soucis pour sa peau. A défaut de savoir qu’en faire, se rendre au village était peut être la meilleure lubie du moment qui puisse lui être donnée en choix. Il pouvait toujours refuser mais autant partager la connaissance voire philosopher sur le sexe des anges en faisant route ensemble.

-Help ? Hm. Aider est un bien grand mot mais je peux toujours tenter,
a-t-il simplement répondu faute de mieux. Sorry mais c’est quel village?

Valentine présume que pour se rendre quelque part au village, une route quelle qu’elle soit les attends. Aussi ne se soucie-t-il pas de savoir laquelle et entame une marche. Il faut bien commencer quelque part pour se remettre de ses erreurs.

-Vous avez vu ça ?

Il a pointé le ciel, ce ciel violacé. Ce violet qu’on ne voit pas souvent sur Terre. D’où la raison pour laquelle Yui est persuadé qu’il marche dans un de ses rêves abracadabrants et burlesques. Il y avait de quoi en rendre vert la communauté des astrologues, observatoires et toutes leur clique. Vert ou violet… l’homme cille pour faire disparaître cette nouvelle pensée et se concentrer sur ce qu’il vient de définir comme son nouvel objectif. Trouver le village. C’était quand même drôle que, dans le collectif humain, l’esprit cherche toujours à se raccrocher à un autre dans une situation inconnue. Il n’était pas forcément contre. Yui est encore en train de regarder ce ciel incongru lorsqu’un pokémon sauvage une ombre (apparaît tranquillement au dessus de leur tête. Une ombre, dont les deux yeux étranges les fixent d’un air presque aussi dubitatif que celui de Valentine.

-Ow.


Ow ow. La puissance de l’imagination lui resterait toujours fascinante.
And this aussi, vous avez vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pierre, feuille, ciseaux Dim 5 Oct - 12:09

Invité

Invité
Harrison Fox - R.I.P.

Je ne savais plus vraiment quoi penser après les paroles de cet homme. Il ne semblait pas vraiment connaitre l'existence du village s'il y en avait bien un. Il était plutôt poli, ce qui était déjà une bonne chose. Peut être j'avais tort et aucun village n'existe. Peut-être même que tous les autres arrivants ici auparavant son... Mort. Je me secoua la tête énergiquement pour me retirer cette idée idiote de ma tête. Je restais là, à regarder Yui. Mon regard pourrait le gêner car je ne le regardais pas vraiment, je fixais juste une direction en réfléchissant à quoi faire. Il pourrait donc croire que je le fixais. Ce n'était pas réellement le cas.

Il me sortit de ma stupeur en me demandant si j'ai vu quelque chose.


"Non... Je ne vois pas.

Je ne comprenais pas ce qu'il me montrait. Il désignait le ciel qui était d'une couleur violacée. Il était assez jolie, mais je ne voyais rien de vraiment suspect. C'était certes étonnant un ciel comme celui-ci mais je m'en inquiétais pas plus que ça. Je fixais le ciel en espérant trouvé ce que je devais voir. C'est alors qu'une ombre est passé devant nos yeux. Cette ombre fut par la suite deux yeux brillants qui nous fixaient, avec une allure d'un oiseau. Un drôle d'oiseau avec des ailes de papillons jaunes à la place de ce qu'on pourrait appeler "sourcil".

Je restais là à fixer cette bestiole sans réellement comprendre ni savoir ce que c'était. Mais, ça m'intriguais, vraiment. Je me disais alors que ce monde devait avoir sa propre faune et flore locale. Ce qui au final, faisait du sens selon moi. Cet endroit n'ayant pas la même histoire ni le même climat, n'a pas dû subir les mêmes transformations que notre monde. Plus important encore, ce monde est encore "pure", il n'as pas subi la destruction par l'homme que l'on connait. C'est vraiment ici qu'on va pouvoir connaitre un renouveau de l'humanité. Une nouvelle humanité qui serait, j'osais espérer, plus saine qu'auparavant. Et surtout, plus... Humaine.

Cependant, au vu de l'obscurité qui se propageait dû à la nuit, il fallait qu'on parte d'ici. Je pensais que c'était une bonne idée d'essayer de découvrir ensemble un endroit où bivouaquer au moins pour la nuit. Hors, la forêt semblait pouvoir être dangereuse n'ayant aucune connaissance des lieux ni même de la faune. Je lui proposais alors l'idée.


"Je pense que... Nous devrions trouver un endroit où dormir. Et plus loin que la forêt. C'est peut être dangereux. "

D'ailleurs, je lui parlais français comme il m'avait répondu en français. J'avais pas trop de mal à parler cette langue mais je ne me souviens plus comment je l'ai apprise... Ce n'était pas vraiment une question importante pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierre, feuille, ciseaux Mar 21 Oct - 18:08

Parce que rien ne demeure
Masculin


Valentine est resté un moment sur la réponse de son interlocuteur. Si Harrison ne voyait pas ce que ses yeux à lui percevaient, était-il donc le seul à entrevoir ces teintes étranges, aurait-il eu un choc qui eu causé ce traumatisme des couleurs. Sur le moment, il pense même à envisager une forme de daltonisme mais c’est une problématique qu’il n’a pas le temps d’élucider : un autre phénomène apparaît dans son champ de vision et celui là, et encore plus déstabilisant. Un hibou avec une paire d’aile de papillon sur la tête, voilà comment il aurait défini la chose mal assemblée. Fasciné par l’animal –et également par son propre imaginaire, Valentine le suit du regard sans penser ni savoir comment réagir. La bête survole leurs têtes et disparaît à l’obscurité de la nuit sans se soucier de leur présence. Rattrapé par la voix de son compatriote, Valentine a acquiescé.

- C’est sans doute la meilleure idée qu’on puisse mettre en œuvre de suite. Peut être même qu’ici entre deux pierres est la meilleure solution, a-t-il répondu en scrutant les arbres s’épaississant en masse plus loin.

Yui ne sent pas le nécessaire de rajouter que d’autres espèces toute aussi burlesque seraient susceptibles de faire leur apparition.

- Vous avez un briquet ? Histoire de faire un feu…, a marmonné Valentine en fouillant en vain ses poches.

La perspective de dormir à la belle étoile ne lui semble pas si mal. Avec un peu de chance il aurait aussi l’occasion de méditer sur sa situation voire à ce qu’il pourrait bien faire de censé dans les temps à venir. Loin de s’en inquiéter, Yui s’empêche de se focaliser sur ce ciel.

- Et donc, qu’est ce qui vous amène ici ? Ou plutôt quelle était votre destination ?

Tant qu’à faire, autant converser un tant soit peu. Avec son regard neuf sur ce nouveau monde, Valentine est assez curieux de la tournure des choses. Sachant que lui, de son point de vue, il n’a pas été briefé par Oliver sur son sort. C’est tout naturellement qu’il se complait à se penser sur Terre, bien que coupé du monde avec peu de matériel sur le dos si ce n’est sa blouse et lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Pierre, feuille, ciseaux Jeu 1 Jan - 16:01

Invité

Invité
Harrison Fox - R.I.P.

HRP:
 

L'idée de bivouaquer ici n'était pas vraiment plaisante, mais faute de mieux, je ne voulais pas me perdre en forêt non plus, ne sachant pas ce qui pourrait s'y cacher là bas. Ne connaissant rien de ce monde que ce soit au niveau de la faune ou de la flore. C'était une question à soulever, dont je pense m'y penchait un de ces jours... C'est certainement très intéressant et dangereux d'explorer cette forêt et d'y découvrir ce qu'elle cache dans ses hautes herbes et ces arbres gigantesques... L'endroit que Yui proposait me convenait et je lui fait comprendre par un simple hochement de tête. Je le regardait en train de fouiller dans ses poches et entendis qu'il voudrait un briquet, même si la voix de Yui avait été à peine audible... Je regardais dans mon sac, en sortit un briquet que je tendais alors à Yui. Il se met alors à se mettre à vouloir faire un feu.

- Et donc, qu’est ce qui vous amène ici ? Ou plutôt quelle était votre destination ?

C'est une bonne question à laquelle je n'avais pas vraiment de réponse immédiate. Je me mi alors à réfléchir quelques secondes avant de formuler un semblant de réponse.

" Ce qui m'amène ici ? C'est une bien bonne question mon brave. L'envie d'un renouveau. Vous savez, vivre ici où dans notre "ancien" monde, pour moi, c'est un peu pareil... Je ne me souviens quasiment de rien de mon ancienne vie... Tout ce dont je me souviens, c'est que c'était pas un lieu où il faisait bon vivre. Du coup, j'ai eu le numéro du Docteur Oliver qui m'as fait venir ici... Ma destination ? C'était ici. Un autre monde, un monde neuf, un monde où rien n'a été détruit par l'homme...
Mais, si tu parles de la destination dans ce bas monde, ce serait de pouvoir rejoindre un village, s'il en existe un, comme j'ose imaginer que je ne suis pas le premier à avoir été envoyé ici... Donc je suppose que tout être humains vivants ensembles finissent par construire un semblant de société. Peut-être je me trompe, peut-être j'ai raison. Mais on fera de l'exploration demain maintenant..
Et vous ? Pourquoi êtes vous ici ?"


Je venais de tout lui dire, comme ça. Tout ce que j'avais pensait précédemment, au final. J'osais espérer que la conversation serait intéressante et je pensais qu'elle pourrait effectivement l'être. J’espérais aussi que mon français n'était pas trop rouillé, mais on dirait que non. Du moins, selon moi, c'était compréhensible... Je souriais à Yui.

Je me disais que cette nuit aller pouvoir être intéressante, malgré que je commençais à avoir un petit creux. J'étais aussi tout excité tel un enfant, à l'idée que j'allais pouvoir découvrir tout un monde inexploré, tel un aventurier... Je retrouvais mon âme d'enfant emplis de rêves et où l'imagination n'a plus de limite...

Mais ce n'était qu'illusion, mon enfance est reparti aussi vite qu'elle est revenue. Je savais que ça allait être dangereux et donc ça freinait mon envie d'explorer... Je ne suis pas forcément un lâche, j'évite juste de me mettre en danger...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierre, feuille, ciseaux Aujourd'hui à 16:10


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Pierre, feuille, ciseaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Pierre Feuille Ciseaux
» Pierre, Feuille, Whisky
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: L'île de la vallée :: Le champ de pierres-