La musique adoucit les moeurs et le froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: La musique adoucit les moeurs et le froid Sam 14 Fév - 10:27

Invité

Invité
La Fête de la Lune battait son plein en cette nuit. Le début de l'hiver et la magnifique couche de neige n'avaient pas empêché les villageois de se réunir autour d'un bon feu, se réchauffant les uns les autres et s'emmitouflant dans des couvertures. Sûrement étaient-ils tous sortis pour se remonter le moral, après l'annonce du décès d'une des mères pendant son accouchement. La nouvelle s'était répandue dans le village et avait plombé l'ambiance jusqu'à ce soir. Tous autour du foyer, les habitants essayaient de faire passer la mauvaise nouvelle en compagnie des autres. Ne manquait plus qu'à faire la fête...

Piotr était près d'une table où l'on servait du punch. Il n'avait pas de couverture sur lui, car il était plutôt habitué au froid. Et apparemment, il y avait quelque chose dans la boisson qu'il buvait depuis quelques temps qui le rendait moins sensible aux températures. Peut être une impression, à moins que le docteur du village, Gavin Matthew, ait trouvé un moyen d'empêcher les gens de mourir de froid. Piotr s'esclaffa doucement à cette pensée. Qu'est-ce qui venait de lui passer par la tête? Vaincre le froid... Quelle idée.

Les gens dehors étaient tous agglutinés et partageaient un instant convivial avec leurs verres levés. Malgré tout, l'Ukrainien sentit qu'il manquait quelque chose pour égayer l'assemblée. Plus que le sentir, il le savait; de la musique. Avec un grand sourire, il sortit son magnifique violon, et s'arrêta un instant pour le regarder. Une chance que Benjamin Anghel ait réussi à convaincre le docteur Oliver qu'il puisse conserver cet instrument. Ça permettrait de remonter le moral des troupes! S'avançant près du feu, où tout le monde était, il mit son violon sur son épaule, et prit son archet. Les premières notes commencèrent alors à sortir...

Les Yeux Noirs

L'air se voulait plutôt entraînant. Du jazz. Normalement, cette musique avait été interdite par l'Etat dans l'Ancien Monde, mais de toute façon, on s'en foutait maintenant, pas vrai? A mesure qu'il lançait la musique, les gens commençaient à le regarder.Certains, même, commençaient à se lever et à taper du pied en cadence. Bouger réchauffait, c'était connu. Et à mesure que l'Ukrainien jouait de son violon, les gens se mettaient à bouger de plus en plus.

Son regard fut attiré par la seule forme qui n'était pas blanche à la lumière du feu. Une Africaine que Piotr avait déjà vu au village, mais avec qui il n'avait jamais fait connaissance. Emporté par la musique, il se posta devant elle, qui était encore assise, et se mit à continuer de jouer. Pourquoi devrait-elle rester assise alors que tout le monde autour se mettait à danser?

Avec le sourire aux lèvres, il lui dit en anglais:

"Dance!"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs et le froid Ven 6 Mar - 1:26

Faire tenir l'infini dans la paume de la main, et l'éternité dans une heure
Féminin



Le feu, petit soleil fumant, crépitait à l'ombre de ses yeux sombres. Elle le regardait avec attention et son esprit dansait de pair avec le mouvement des flammes.

Il faisait sombre et froid partout, hormis sur cet espace surpeuplé et englobé par la lumière orangée que projetait le feu béni. Lune aimait ce feu. Il était joli et chaud, alors qu'elle était frileuse et sensible à sa beauté. Elle n'était pas émue que par lui, toutefois, car discrètement elle s'attardait sur les jolis visages féminins qui se cachaient derrière le mur enflammé. Malgré la neige et les étrangers qui la rendaient éternellement mal à l’aise, elle aimait ce genre de moment. Elle était confortable, ainsi bien serrée entre de jolies demoiselles qui lui susurraient des plaisanteries à l’oreille. Les éclats de rire cristallins la réchauffaient tout autant que le feu. C’était agréable, mais certes un peu étrange pour elle à qui on avait toujours parlé du jour où elle allait se réchauffer en se reposant sur l’épaule d’un homme. Ils n’étaient pas mauvais non plus, les hommes, même qu’il lui arrivait de se perdre tendrement en s’accrochant à leurs lèvres et en écoutant les jolis mots qui en sortaient.

Des notes excitées retentirent soudainement des flammes comme si le feu chantait son éternelle danse. Le regard de Lune s’y perdit un peu, puis la raison lui somma de chercher ailleurs. Ses yeux trouvèrent enfin la silhouette animée d’un grand brun qui faisait valser un violon.

La petite blonde à côté d’elle se tortillait au rythme de la musique, mais Lune, elle, ne dansait qu’en pensée. Ses yeux, toutefois, sautillaient sur les formes du musicien et de son instrument. L’Africaine n’avait pas souvent eu la chance d’écouter de la musique dans son enfance, et encore moins d’en regarder se faire jouer. C’était beau. Tellement plus beau que les chants des marins, peut-être un peu moins que celui de la mer, mais tout de même impétueusement beau.

La cadence enflammée était entraînante et lui inspirait une joie sereine et sincère.

Le musicien slave bougeait autour du camp, et pendant quelques fractions de temps, il jouait intimement pour un peu tout le monde à la fois. Les gens commençaient à se lever et à l’accompagner en silence. Ou pas toujours suffisamment en silence, pensa-t-elle. Elle lui sourit chaleureusement lorsqu’il passa près de là où elle était assise, mais elle ne s’attendait pas à une telle réponse de sa part.

Elle resta figée sur place, mais les gloussements et les poussées dans son dos la firent tomber sur ses pieds avant même qu’elle ne s’en rende compte. Elle ne savait pas danser, mais s’accrocha aux mouvements des autres avec presse. Peu de temps après, un peu intimidée, un peu essoufflée, elle retrouva sa place assise et confortable, seulement pour également retrouver le regard évocateur du jeune violoniste qui lui sommait en jouant de retourner danser au rythme de sa musique.

Elle se releva d’une traite, toujours un peu intimidée et un peu tendue. Elle ne savait pas trop où se placer, puis, en suivant le rythme, elle manqua de frapper quelqu’un d’un mouvement de bras trop ample et se referma sur elle-même en se confondant en excuses maladroitement prononcées en portugais, puis en anglais.

Je te laisse le loisir de décider qui est sa malheureuse victime, mais je dois t’avouer que j’imaginais un peu que c’était justement Piotr !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs et le froid Sam 14 Mar - 6:51

Invité

Invité
Spoiler:
 

L'archet glissait sur le violon à un rythme endiablé, dansant et faisant danser. La musique se diffusait partout, et la jeune demoiselle à qui Piotr avait demandé de danser semblait avoir accepté, sous la pression des autres gens assis autour du feu. Le violoniste avait souri et joué de plus belle, se déchaînant avec maestria sur son instrument. La mélodie entraînante avait fait se lever une bonne partie de la joyeuse assemblée, qui dansait et se trémoussait. L'atmosphère s'était réchauffée grâce à cela, et l'Ukrainien se sentit bientôt entrer dans une sorte de transe contemplative. Il pouvait exercer sa musique sans crainte à présent, la partager avec des hommes et des femmes n'ayant jamais connu pareilles merveilles. Il ferma les yeux, continuant de jouer. Il ne faisait à présent plus qu'un avec le violon. Il créait les notes, et pouvait les sentir s'échapper de lui alors que ses doigts jouaient à la perfection.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, une main passa à deux centimètres de sa tête. Surpris, sa contemplation s'arrêta là, et il y eut une sorte de "kwak" involontaire de la part de Piotr. La musique ne s'arrêta que deux secondes avant de reprendre, mais le musicien regarda tout de même l'origine de cette main qui avait failli le bousculer. Il vit alors celle à qui il avait demandé de danser commencer à parler dans une langue qu'il ne connaissait pas. C'est quand elle passa à l'anglais que le violoniste comprit mieux ce qu'elle voulait lui dire; elle s'excusait platement. Alors que la musique continuait, Piotr regardait avec un sourire la jeune Africaine devant lui. Il lui dit:

"No problem, that was an accident."

Les gens tout autour avaient recommencé à danser malgré ce "kwak" dans la mélodie. Piotr arrivait bientôt à la fin du morceau, et plus que jamais, il se déchaînait sur son instrument. Augmentant la cadence, il termina magistralement sur quelques notes improvisées et vibrantes. Séparant enfin le violon de l'archet, il entendit un tonnerre d'applaudissement retentir. La larme à l’œil, il salua en se baissant. Il était ému, car cela lui rappelait beaucoup les années d'or de sa vie, celles qu'il avait passées dans l'Orchestre philharmonique parisien, ou à jouer dans l'immense Opéra Bastille... Tous ces souvenirs affluaient dans son esprit, le rendaient nostalgique. Aussi, après avoir fini de jouer, il alla chercher deux verres de punch et se dirigea vers celle qui avait maladroitement failli le frapper durant le petit concert privé.

Il s'assit près d'elle, lui présenta un verre et lui dit chaleureusement:

"Good evening. My name's Piotr. What's yours?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs et le froid Sam 2 Mai - 15:36

Faire tenir l'infini dans la paume de la main, et l'éternité dans une heure
Féminin


Ses mains trouvèrent sa bouche qui avait pris la forme d’un cri muet. Elle regardait le musicien avec de grands yeux ébahis et désolés, puis contempla avec gène et ravissement la façon dont il lavait sa bêtise par des rires et par le rythme redoublé de sa musique. Sous le poids des notes, elle rejoignit timidement les autres danseurs en essayant de suivre les mouvements.

Elle fut tout étonnée lorsque la musique cessa et que les autres reprirent leur place sur les bancs de fortune, mais retourna elle-même s’assoir en tout dernier.

Elle reprit son souffle sous une cascade des murmures et de gloussements provenant des autres. Quelques compliments envolés sur son sens instinctif du rythme virent lui chauffer les joues, mais pas autant que l’approche du jeune musicien qui arriva un peu plus tard et qui prit place près d’elle avec un verre en main.

Au loin, une flute chantait timidement. La mélodie était de plus en plus rythmée, mais sans égal à ce que le violoniste avait pu jouer. Le rythme attira tout de même quelques danseurs autour du feu, laissant Lune et Piotr un peu à l’écart sur les buches.

Il s’adressa à elle dans un anglais alourdi par un accent slave. Ne comprenant que très peu le sens des mots, Lune avait la chance d’être particulièrement sensible au ton et à la musicalité de la voix et les mots. Elle comprit tout de même assez bien ce qu’il voulait dire pour répondre.

- My nome is Lune. Como a lua. Like the…. Humm.

Le dernier mot lui échappait. Elle le connaissait pourtant. Ironiquement, il était même très important au cours de cette soirée en tout particulier. À défaut de pouvoir le dire, elle étira les bras pour encadrer de ses mains l’astre lunaire.

L’attention générale fut quelque peu interrompue par l’arrivée d’une vétérinaire dénudée et entourée d’une armée d’alpachats ronronnants. Les chants animés de la blonde Kaja n’étaient pas étrangers au commun du village et on la laissa vite contribuer à la fête à sa façon toute spéciale sans se formaliser.
Malgré l’habitude, Lune rit doucement en la voyant danser et scander son langage tout particulier. Ensuite de quoi elle sourit à Piotr et prit une gorgée de la liqueur festive.

-De where do you comê é ?


* Lune prononce son nom Lou-n-èy.

traductions vulgaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs et le froid


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

La musique adoucit les moeurs et le froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [FB 1625] La musique adoucit les moeurs... il parait.
» La musique adoucit les moeurs
» [FB 1617] La musique adoucit les moeurs, dit-on. {Sören}
» Le mensonge adoucit les moeurs [pv Lysandre]
» L'argent adoucit les mœurs.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: L'île de la vallée :: Le village de la vallée :: La fête de la lune-