Adam Palmer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Adam Palmer Sam 16 Mai - 17:22

Invité
avatar

Invité
Adam Palmer
Quote quote quote (C'est le bruit de la poule ça ?)




Sexe : Masculin

Âge : 26 ans

Origine : Américaine

Nationalité : Mexicaine

Langues parlées : Anglais et Espagnol



Pseudo Hors-Jeu
Meh... 'sais pas.

Avez-vous bien lu les règles ?
« Poulet. - Loeva»

Où avez-vous découvert Terra ?
Partenariat d'Archipel !




Mon reflet
Let's get physical, physical !


Si vous croisez un drôle d'oiseau dans la rue, c'est qu'il s'agit sûrement de Palmer. Excentrique dans son allure comme dans son attitude, ce corbeau dérange immanquablement. Sec dans ses gestes, cassant dans ses mots, Adam s'enrobe d'une aura trouble et violente qui pousse les gens à s'écarter de son chemin. C'est que l'homme dégage en permanence une tension de corps, quelque chose d'étouffant et d'un peu rude qui donne l'impression qu'il s'élancera comme un fauve sur la première proie imaginaire fuyant dans son angle mort. Vous n'auriez pas tort de montrer patte blanche en sa présence car il a la mèche courte et l'esprit brutal.

Si se tenir aux côtés du grand freux créer un malaise, reluquer ses prunelles claires est d'autant plus déconseillé. Le bleu pâlichon de ses iris contraste de façon presque vulgaire avec le basané de sa peau et le noir mat de sa tignasse. Parlons-en de cette coupe grotesque aux longueurs louches et inégales. Aspect négligé, peut-être, mais avant tout insubordination, ce dont Palmer fait preuve dans toutes les facettes de sa vie. L'indiscipline, un peu comme un credo, dicte toutes ses actions et transpire tangiblement sur son physique. On ne change pas une tête de con, mais on la repère à des milles à la ronde. D'ailleurs la tête de con en question dépasse les deux mètres, ce qui le rend encore plus aisément détectable.

Adam sait être détestable, pour votre plus grand plaisir, si bien qu'on en vient parfois à faire abstraction de ce qui se cache sous le rictus arrogant et le visage fermé d'un homme trop méfiant. Palmer est un mésomorphe dans la fleur de l'âge. En plus d'avoir hérité d'une génétique favorable à lui donner un corps athlétique, il a une belle gueule. Des traits symétriques, tous agencés de manière à lui octroyer un faciès des plus insolents, des lèvres fines et une mâchoire carrée. Sa bouche est large mais vous préférerez certainement qu'elle reste fermée. Car si ce n'est que pour balancer des piques ou de larges sourires condescendants, c'est sans intérêt.



Mon caractère
Un caractère de cul oui.


Avez-vous déjà croisé la définition même de l'égocentrisme ? Je vous présente Adam. Ne vous souciez pas du fait qu'il n'ait pas le coeur sur la main, qu'il ne soit pas porté à aider son prochain et qu'il se foute éperdument du malheur d'autrui. Lorsqu'on se bat depuis le plus jeune âge pour sa propre survie, celle des autres nous émue très peu. Le corbeau sait tisser des liens mais toutes ses relations ne sont que des relations de surfaces qui sont bien trop souvent dictées par l'hypocrisie et le besoin du moment. Le jeune homme éprouve du remord, mais pas trop. Non, oubliez ça, il s'en bat royalement les couilles. Palmer puise l'aide et l'affection dont il a besoin chez les gens qu'il croise avant de les laisser derrière comme une vague qui abandonne quelques crustacés sur une plage. Pour quelqu'un qui est bien souvent à côté de la plaque, il se croit trop souvent au-dessus de tout.

Le petit con ne manque pas d'assurance, d'ailleurs elle se traduit plutôt par une audace folle ou une vantardise à pic qui donne à plus d'un l'envie d'éclater le visage du noireau sur la première surface solide rencontrée. Adam est provocant et agressif mais proportionnellement charismatique, un mélange dangereux pour lui autant que pour ceux qui ont le courage de l'entourer. Pas trop compliqué comme personnage vous me direz, un adulescent qui cherche de l'attention, qui se fait un devoir de crier noir lorsqu'on dit blanc. Mais il ne faut pas sauter trop rapidement aux conclusions. Un être humain reste simple dans sa forme, mais compliqué dans sa composition.

Peut-être que Palmer apprécie tout simplement la vie d'une façon différente que la vôtre. Il aime les ascenseurs émotifs, les critiques satiriques de la société, l'indignation qui fait bouger, les réactions virulentes qui en dévoilent beaucoup plus sur un individu qu'on ne le croit. C'est sa façon d'être. Il attaque, il suscite les émotions et s'abreuve des contrecoups comme d'un nectar. C'est un turbulent de nature, un animal narquois dans un corps de jeune homme. Bruyant, dissipé, on l'aime difficilement, on le déteste assez aisément. Mais sa présence dérangeante et son caractère fonceur est un réel atout lorsqu'on sait canaliser son énergie et la rediriger correctement. Saurez-vous l'apprivoiser ?


Mon histoire
In the streets of Mexico ~



« Don't worry mom, I'm gonna take care of you. We're gonna make it, together. Hey, understand ? Together. »

C'est ce discours, à quelques différences près, qu'avait toujours tenu Adam depuis que sa mère et lui avaient fuit les États-Unis. Une histoire guère originale, j'en ai peur. Pour se soustraire au joug d'un mari violent, Mme Palmer avait immigré clandestinement au Mexique avec son fils alors âgé de quatre ans. Elle avait à la Capitale quelques cousins éloignés et des ombres éparses d'une famille éclatée qui balançait depuis toujours entre la frontière des deux pays. Pour une mère monoparentale qui travaillait tantôt au noir, tantôt comme bonne de service, l'aspect financier de leur vie n'était pas éclatant. Adam n'eût donc pas la chance de fréquenter bien longtemps les bancs d'écoles. Pas qu'il allait s'en plaindre. L'établissement l'aurait foutu à la porte de toute façon.


« No te vuelvas sin traer el dinero, cabrón ! »

Que fait un jeune sans éducation, sans salaire et en colère contre le monde entier ? Il fait l'imbécile, quelle question. Adam était un enfant futé et autodidacte, aussi n'eût-il aucun problème à ajouter sa part à celle de sa mère même si ses moyens de faire restaient douteux. Mme Palmer craignait toujours de retrouver son fils dans le fond d'un caniveau, la gorge tranchée. Peur fondée. Adolescent, le jeune homme enchaînait les boulots en tout genre, ceux qui nécessite une déclaration d'impôts et ceux qui se font sous la table. Il se débrouillait bien pour ce qui était de s'attirer des ennuis mais aussi pour ce qui était de s'en débarrasser. Si un jour vous vous demandez d'où le corbeau tient son endurance incroyable à la course, c'est tout simplement qu'il a beaucoup trop usé de ses jambes dans les rues de Mexico pour semer ses ennuis.

Anarchiste dans l'âme, contestataire endurcit dans le coeur mais beaucoup trop impétueux et irresponsable pour intégrer les rangs de la Résistance, Adam se contentait de suivre leurs actions d'un oeil extérieur. Il se plaisait à croire qu'il faisait partie de l'organisation et agissait en solo, posant ça et là des gestes complètements dénués de sens, des actions qui n'avaient comme but que de perturber l'ordre publique. Palmer se plaisait dans la peau du mouton noir et de l'agitateur. Seulement on ne vit pas dans la provocation sans récolter les réactions.


- Reviens ici, bâtard !

Adam s'était trop approché du hangar dissimulant les activités d'un groupe de résistants. Curiosité, mauvaise indiscrétion. Il s'était déjà fait reviré un nombre incalculable de fois et, ce soir, l'homme qui le pourchassait semblait bien décidé à ne pas le laisser filer. Dommage, le corbeau connaissait les méandres de Mexico comme le fond de sa poche pour y avoir trop longtemps flâné. Les ombres se coursaient comme deux chats de gouttières et, dans un bruit de bottes et de souffle court, dérangeaient à peine l'agitation singulière du night life. Palmer se disait justement que l'autre con était tenace lorsque ce dernier lui mit la main dessus, parvenant plus ou moins à le plaquer maladroitement contre la parois d'un immeuble. Le jeune homme fit mine de tirer un couteau de sa poche mais la pression d'un canon froid sur sa tempe l'en dissuada. Le poursuivit et le poursuivant reprirent tant bien que mal une quantité recommandable d'oxygène avant que le silence ne soit brisé.

- Je reconnais ta tête de petit con.
- Je suis flatté. Les affaires vont bien ?

On lui écrasa la joue contre la brique du mur, violence insuffisante pour lui enlever ce sourire arrogant du visage.

- On veut pas de toi dans la Résistance, t'es incapable de suivre un ordre simple. Deux de mes hommes sont morts à cause de tes conneries, je devrais te mettre un balle dans la cervelle et on en parlerais plus.
- Moi j'en envie d'en parler.
- Ta gueule Palmer.
- Donne moi une autre chance. Je veux faire un truc, n'importe quoi. Dis et je fais.

Le corbeau voulait aider la Résistance ? Très bien. On avait un dernier job pour lui mais on se garda bien de lui préciser en détail de quoi il en retournait. Plus pour fuir la bouche du pistolet contre sa tête que pour se rendre réellement utile, Adam accepta de se rendre au Michigan chez un certain Oliver. Apparemment ce travail lui rapporterait gros et c'est en promettant à sa mère de revenir avec un montant d'argent honorable qu'il quitta le Mexique pour les Amériques, sa terre d'origine. La regagner ne fût pas de tout repos mais, de contacts en contacts, c'est un Résistant qui lui fit passer la douane dans le plus grand des anonymats.


Palmer martelait la porte depuis environ cinq longues minutes quand le Docteur vient entrouvrir, visiblement agacé de se faire déranger à cette heure.

- La clinique est fermée...
- C'est toi Oliver ? C'est Lorenzo Sanchez qui m'envoit. Il dit qu't'as un travail pour moi.

Pas une, pas deux, Adam se retrouva assit dans un local pour une série d'examens barbants auquel il se plia non sans poser dix milles questions. Compte tenu de l'heure, Dr. Alan semblait peu enclin à répondre à un moulin à paroles et se contenta de conclure rapidement en lui enfonçant une aiguille dans le bras. Le jeune homme envoya valser la seringue dans un juron.

- C'est bon putain, j'ai pas le choléra !
- On t'a dit quoi en t'envoyant ici ?
- Que j'allais gagner plein de pognon.

Oliver lui semblât être blasé et surpris à la fois, une combinaison assez incongrue sur un visage humain.

- Tu penses quoi de notre société ?
- Qu'elle est pourrie jusqu'à la moelle, répondit aussitôt Adam comme si le Docteur lui avait mis les mots sur la langue

Il n'en fallu pas plus pour qu'une décision soit prise. C'était d'ailleurs assez déroutant de penser que le destin d'un seul homme allait se solder suite à une combinaison fortuite de mots. Palmer suivit Oliver jusqu'à son drôle de sous-sol et ne s'étonna pas lorsqu'il lui demanda d'entrer dans sa machine étrange, croyant à une énième série de tests. Il râla pour la forme lorsqu'il lui interdit le métal, se débarrassant de sa ceinture et de quelques percings. Avant de refermer la porte, le Docteur lui balança son sac de voyage dont-il avait préalablement fouillé le contenu. Il y avait retiré quelques éléments inutiles à son périple, comme une liasse de billets , une canette de peinture, des clefs...

- Tu veux que je foute quoi avec ça ! cria Adam pour se faire entendre derrière la parois de l'appareil
- Bon voyage !

Une rainure lumineuse grossit à l'intérieur de l'habitacle, engloutissant son passager, et Oliver pu retourner se coucher.




Inventaire aka tout-ce-qui-était-dans-son-sac-à-dos

- Des vêtements de rechange
- Une paire de running shoes
- Un jacket
- Une bouteille d'eau
- Des sticks de Jerky
- Un canif à cran d'arrêt
- Un pad de post-it et un crayon à mine


Dernière édition par Adam Palmer le Dim 17 Mai - 8:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adam Palmer Dim 17 Mai - 1:33

je suis une actrice qui connaît le jeu qui ne lui fut jamais écrit
Féminin

avatar


Un mésadapté social adoptera des comportements désorganisés pour s’adapter à un environnement qui n’est pas adapté à lui. J’aime beaucoup !

La seule sur laquelle je voulais des précisions pour l’histoire, c’était son périple vers les le docteur, ce que tu as déjà modifié.

Sinon, le docteur ne lui a pas donné de vivres, d’outils ? C’est vraiment un petit détail et n’empêche en rien ta validation. Sens-toi juste à l’aise de venir préciser tout ça à la fin de ta description physique ou de ton histoire ! Dans l’éventualité où tu nous sortirais un objet en RP qu’on aurait pas permis, on pourrait à la limite te le mentionner discrètement sur la CB ou par MP.

Sur ce,
Amuse-toi bien !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Adam Palmer Dim 17 Mai - 8:45

Invité
avatar

Invité
J'ai rajouté une liste non exhaustive (ou exhaustive, à vous de voir) à la fin de la fiche ! J'ai aussi rajouté une ligne pour préciser que le Doc retirait quelques trucs de son sac :

Extrait a écrit:
...Avant de refermer la porte, le Docteur lui balança son sac de voyage dont-il avait préalablement fouillé le contenu. Il y avait retiré quelques éléments inutiles à son périple, comme une liasse de billets , une canette de peinture, des clefs, appareil électronique...

Comme il avait déjà le matériel principal j'ai cru bon de ne rien ajouter d'autre... (enfin, Oliver a cru bon de ne rien rajouter d'autre !)

Parfait ! O/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Adam Palmer


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Adam Palmer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Luke Adam L UFA 22 875000 0 D- C C D C- C- D C- C- C D C C- C- C
» TERESA PALMER ✤ we will stand tall
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: Préambule :: Archives :: Mémoires-