Robin Lunde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Robin Lunde Mer 1 Juil - 14:14

Pionnier
Féminin

avatar

ROBIN LUNDE
There is nothing to say about me.




Sexe : Féminin

Âge : 22 ans

Origine : Norvégienne

Nationalité : Norvégienne

Langues parlées : Norvégien & anglais



Pseudo Hors-Jeu
Bambi

Avez-vous bien lu les règles ?
Really ? ;___;

Où avez-vous découvert Terra ?
Double Compte




Mon reflet
A chacun ses cicatrices, dis-moi, dis-moi ce que tu caches derrières ces jolis yeux.
Je te rencontre tout juste, je ne te connais pas, dis-moi ce que je dois voir.



S'il vous était arrivé de croiser Robin dans la rue, vous ne l'auriez pas remarquée. Votre regard aurait glissé sur elle et vous n'auriez jamais eu souvenir de l'avoir vue. Il n'y a rien en elle pour attirer l'attention; que ce soit ses longs cheveux d'un châtain s'approchant du brun, ses yeux de la même couleur ou ses courbes ordinaires. Ses seins peuvent être qualifiés de petits; timides sous ces vêtements que Robin ne porte jamais dans le but de montrer sa peau. Il faut dire qu'elle ne fait pas d'effort pour être affriolante. Cette peau si peu exposée est d'un blanc lumineux contrastant violemment avec les ecchymoses bleues et violettes qui parsèment ses tibias et parfois ses cuisses.

Robin a une voix douce, presque mélodieuse, mais constamment sur le même ton. Rarement un peu plus haut ou un peu plus bas. Elle ne parle d'ailleurs pas très fort, préférant le chuchotement aux voix fortes.

Le visage de Robin est peu expressif, et quand il l'est, c'est plutôt un ennui ou une absence qu'on remarque. Ses yeux brun pâle sont des plus banals, ne révélant rien sur cette dernière. Ils s'agencent bien avec le reste de ses traits caucasiens; sa petite bouche et son nez fin. Tout en elle reflète une certaine douceur, voire une certaine fragilité. Elle n'est ni forte, ni grande, ni rapide. Elle n'a aucun avantage physique, si ce n'est celui de se fondre dans n'importe quelle foule tant elle est banale. Ses épaules et ses hanches sont étroites, elle est mince et frêle.



Mon caractère
Ce que tu es devenu . . . Parles m’en. Crois-moi, je vais écouter, je veux savoir.
Dis-moi, qui es-tu, comment es-tu, pourquoi es-tu ?




Robin est la fille assise près de la fenêtre, le regard perdu à l'extérieur. Elle est l'étudiante aux notes moyennes et au comportement pas très engagé. Elle est l'employée discrète qui fait le travail demandé, puis quitte le bureau sans avoir parlé ou tisser des liens avec ses collègues. Elle est la fille qu'on n’a aucune raison de détester ni aucune raison d'apprécier. Elle parle peu, préfère le silence et évite le papotage. Tout ce qui n'est pas obligé d'être dit ne l'est pas. Vous l'aurez compris, elle est solitaire et apprécie le silence et la tranquillité.

D'ailleurs, elle n'a pas d'amis. Robin n'en a pas et ne voit pas l'intérêt de faire des efforts pour en avoir. Elle a sa sœur aînée de qui elle est aussi proche que deux personnes peuvent l'être. Leur relation est fusionnelle, à la limite de ce qui est sain (et encore). Elles sont proches, partagent leurs vêtements, dorment dans le même lit, font toujours tout ensemble. Robin ne va nulle part sans sa sœur et vice versa. Au point où lorsqu'elles passent des entrevues d'emploi, elles sont les deux engagées ou ni l'une, ni l'autre n'accepte l'emploi. Robin ne se voit pas vivre sans sa sœur et s'imagine avec elle jusqu'à la fin de ses jours. Sa relation avec sa sœur est un élément très important de sa personne et de sa personnalité. Elle se définit beaucoup par l'image qu'a sa sœur d'elle; cette représentation est le noyau central de sa vision d'elle même. Robin l'aime d'un amour inconditionnel, celui qui excuse et accepte tout. Elle l'adore et l’idolâtre. C'est le centre de son univers et il n'y a personne de plus parfait dans le monde.

Robin a des sentiments, des émotions et des états d'esprit. Elle ne prend juste pas la peine de les exprimer lorsqu'elle n'en voit pas l'intérêt. Elle bâcle leur expression et passe tout ce qu'elle peut penser sous silence. Il n'y a que dans l'intimité avec sa sœur qu'elle devient la personne plus communicative qu'elle peut être. Robin a le potentiel d'être quelqu'un d'adorable et de socialement apprécié. Elle n'utilise cependant pas ce potentiel. Cachée sous cette paresse d'expression émotionnelle, elle est quelqu'un de tellement généreux, toujours prête à se mettre en quatre pour sa sœur. Elle donne beaucoup et demande peu. Très peu exigeante, sauf avec elle-même de qui elle demande énormément de discipline et de performance dans les sphères de sa vie qu'elle valorise.

Robin aime beaucoup avoir le contrôle d'elle même, avoir les idées claires. Ses plus grands plaisirs sont de passer du temps avec sa sœur ou de se retrouver dans un environnement tranquille et douillet. Préférablement avec un bon livre. Elle aime beaucoup la fiction, malgré que les romans ne sont pas courants dans le régime de fer. Elle lit quelques biographies, mais surtout des essais. Elle aurait aimé être auteure, mais dans un monde comme le sien, ce n'était pas chose probable. Surtout que tout ce qui est publié est étroitement contrôlé par le régime mis en place. Il n'y a pas beaucoup de place pour la créativité et la divergence de pensée.

Robin n'est pas plus intelligente que la moyenne. Plus curieuse, certes, ce qui l'a amené à s'instruire d'elle-même, puisque l'école publique s'arrêtait tôt et était très basique. Elle a cependant un bon nombre de connaissances en médecine, puisqu'elle s'est beaucoup instruites dans le domaine, notamment auprès des orphelins en devenir qu'elle et sa sœur fréquentaient, qui lui prêtaient leurs vieux livres et répondait à ses questions nombreuses.

Robin déteste la nourriture qui vient de l'eau et les champignons. Elle supporte très bien le froid et la neige vu son pays d'origine. Elle aime les vêtements couvrants, chauds, et même l'été elle ne porte pas de jupes ou de robes. L'automne est sa saison préférée. Elle aime beaucoup regarder les feuilles tomber et les jours qui raccourcissent. Pour elle, cette saison représente le retour des foulards qu'elle affectionne particulièrement, des feux de foyer qui embaument la maison d'une odeur réconfortante et des boissons chaudes en entrant le soir après le travail.


Mon histoire
Tu as peut-être été beaucoup de personnes différentes, mais ceci est à propos de ce que tu es présentement.
Dis-moi qui tu es et dis-moi comment tu l’es devenu.




Anna est née une chaude journée de juillet, d'une mère et d'un père Norvégiens, tous deux propriétaires d'une boulangerie acquise des parents de Byron. Un an et demi plus tard naissait Robin, leur deuxième fille, une froide nuit de janvier. Il était déjà écrit dans le ciel que ces deux sœurs seraient des opposés extrêmes, mais qu'elles ne pourraient jamais vivre l'une sans l'autre. Comme le jour et la nuit. L'une rappelait la chaleur de l'été avec ses cheveux d'un blond de blé. L'autre rappelait la froideur de l'hiver, les nuits calmes et silencieuses avec sa peau d'une blancheur presque transparente.

Les deux sœurs ont eu une enfance tranquille et paisible. Elles jouaient toujours à la boulangerie de leurs parents; sur le sol, dans l'arrière-boutique, à l'extérieur pas très loin. Anna aimait beaucoup sa sœur et la prenait par la main pour la montrer au monde entier. Elle parlait énormément et plaisait à tous les clients et amis de la famille. Robin se faisait oublier dans un coin, rêvant à autre chose, n'étant pas malheureuse de ne pas être parmi les gens. Tous s'entendaient pour dire qu'Anna était une enfant beaucoup plus facile, agréable et amusante. Robin n'était jamais la favorite, bien que sa sœur tenait toujours à l'emmener partout où elle allait. Tous devaient s’accommoder de Robin.

Malgré ce que les gens pensaient, Robin était tout sauf un enfant difficile. Ses parents avaient abandonné l'idée de contredire les gens qui disaient le contraire. Ils aimaient leurs filles également et voulaient leur donner la meilleure vie possible. Elles ne manquaient jamais de rien.

Anna était populaire à l'école et déjà très tôt elle était la préférée de tous. Les professeurs appréciaient sa politesse, sa disponibilité pour aider et son enthousiasme. Les autres élèves aimaient son assurance, son entraide et son sens du leadership. Les plus jeunes rêvaient d'être comme Anna, les plus vieux la reconnaissaient comme l'une des leurs. Encore aujourd'hui, les professeurs se souviennent très bien d'Anna Lunde, mais aucun ne se souvient de l'existence de sa sœur qui, elle, passait inaperçue. Robin était l'étudiante un peu lunatique assise près de la fenêtre qui avait des notes acceptables. Elle ne levait jamais la main pour répondre, et ce même si elle était la seule à connaître la réponse dans la salle de classe. Elle ne participait à aucun comité, ne jouait jamais avec un groupe d'amis à la récréation. Elle restait dans son coin, faisait sa petite affaire, puis quittait l'établissement avec sa sœur. Qui aurait cru que ces deux fillettes étaient sœurs. D'ailleurs, aucun élève n'y croyait vraiment, prétendant souvent par moquerie que Robin avait été adoptée. Lorsque Anna entendait de telles sottises, elle se mettait dans une colère noire et devenait très méchante alors que Robin laissait parler et restait silencieuse.

Anna a souvent tenté de convaincre sa plus jeune sœur de se faire plus coquette, de sortir plus, de se faire des amis. Il y avait tant de bonnes qualités en sa jeune sœur que l'aînée ne pouvait accepter qu'elle reste méconnue. Elle entraînait sa sœur partout avec elle, quitte à ce qu'elle reste dans un coin de la pièce à ne parler à personne. Robin a été présente à beaucoup de fêtes d'anniversaires d'enfants qu'elle ne connaissait pas, mais que sa grande sœur connaissait. Robin se laissait emmener partout sans se plaindre; elle faisait penser à une petite poupée qui parle très peu et suit sa grande sœur.

Il en fut ainsi pendant tout le long des études des deux sœurs. Éventuellement, les amis d'Anna trouvaient sa petite sœur de mauvais goût et ne voulaient plus la voir dans leurs soirées. Robin démontrait de plus en plus de sentiments négatifs envers les amis de sa sœur et n'avait pas envie de sortir avec ces derniers. Ainsi, Anna n'emmenait presque plus sa sœur lorsqu'elle allait à des rencontres sociales avec les autres adolescents du quartier. Cependant, elle racontait tout à sa sœur une fois rentrée. Robin aimait entendre des histoires – préférait même cela à vivre des histoires elle-même – et écoutait ce qu'avait à raconter sa sœur avec une avidité étonnante. Robin ne dormait jamais tant que Anna n'était pas à la maison, et à son retour elles discutaient de longues heures, analysant tout ce qui avait pu se passer. Ces moments font partie des souvenirs les plus heureux de Robin qui appréciait ces moments plus que n'importe lesquels.

Les deux sœurs discutaient les sentiments des amis d'Anna et les siens. L'aînée ne cachait absolument rien à sa sœur, que ce soit ses actes, ses pensées ou ses sentiments. Leur relation était fusionnelle à un point où Robin se mêlait parfois entre ses souvenirs et ce qu'avait pu lui conter sa sœur. Elle avait vraiment l'impression de vivre au travers de sa sœur.

Il y eut certains soirs vers les 17 ans d'Anna où Robin la ramenait à la maison ivre d'alcool que certains de ses amis avaient dérobé à leurs parents. Il était rare qu'Anna soit vraiment malade, mais chaque fois sa petite sœur la ramenait à la maison en toute sécurité, la faisait prendre son bain silencieusement pour ne pas réveiller la maison et attirer les foudres de leurs parents, lui brossait ses cheveux et la couchait. Toujours avec un verre d'eau à ses côtés. Robin le faisait avec plaisir, par amour pour sa sœur.

Lorsque Anna termina l'école, tous les professeurs s'entendirent pour qu'elle écrive et présente le discours de fin d'année. Elle n'avait jamais composé de discours, elle qui ne lisait jamais par plaisir et ne connaissait pas assez les mots pour écrire quelque chose qui sonne bien et qui soit représentatif de son sentiment. Robin a écrit le discours de sa sœur dans le plus grand anonymat. Aujourd'hui encore, les parents des deux sœurs n'ont aucune idée que c'était leur plus jeune qui avait composé le discours. Ce dernier plu à tous et en émeut plusieurs, ce qui valu beaucoup d'applaudissement et d'estime de la part de ceux présents. Anna aurait aimé être honnêtement quant à l'auteure du discours, mais Robin tenait absolument à rester dans l'ombre et refusait d'avoir la reconnaissance qu'elle méritait.

Dès la fin de ses études, Anna commença à travailler à la boulangerie de leurs parents. Elle amenait beaucoup de clients, les accueillant avec sa bonne humeur et son habituel sourire. Tous l'aimaient et la popularité de la boulangerie ne faisait que s’accroître.

C'est dans cette période de sa vie qu'Anna découvrit vraiment les hommes. Il y avait tellement de clients de la boulangerie qui faisaient des avances à la jeune femme qu'elle n'eut d'autre choix éventuellement que d'accepter de sortir avec certains d'entre eux. Anna était assez jolie pour avoir l'embarras du choix parmi de nombreux prétendants, et appris très vite qu'il était facile de passer au suivant si celui du moment ne lui plaisait pas. Elle aimait beaucoup les hommes et Robin se délectait des histoires d'Anna qui lui racontait chaque aventure avec de nombreux détails.

Lorsque Robin termina à son tour ses études, elle dut se trouver un emploi. La boulangerie n'était pas assez prospère pour avoir une autre employée. Anna passa une entrevue pour le même emploi que sa sœur; femme de ménage dans un centre d’entraînement pour des orphelins de la nation. Ainsi, si elles étaient choisies, elles travailleraient chaque jour ensemble et il était convenu que si seulement l'une d'entre elles obtenait un emploi, aucune des deux n'irait. Heureusement, chacune des sœurs a obtenu un emploi dès leur première entrevue et Anna arrêta de travailler à la boulangerie pour se consacrer uniquement à sa formation de femme de ménage.

Les deux sœurs étaient appréciées pour leur efficacité. Anna amenait une bonne humeur incomparable et fût rapidement apprécié des Orphelins de la Nation qui la croisaient. Ces derniers ne voyaient pas souvent de femmes et la présence d'une si belle créature leur faisait tourner la tête. Plusieurs d'entre eux tentèrent de la séduire, croyant qu'ils pourraient se l'approprier pour quelque temps, question de briser la routine et la monotonie de leur éducation. Anna ne restait pas de marbre devant autant de ferveur amoureuse à son égard. Elle résista tout de même d'abord aux nombreuses avances que lui faisait plusieurs des Orphelins de la Nation, mais éventuellement céda à un, puis d'entre eux. Entre temps, Robin obtenait de vieux manuels de médecine qu'empruntait Anna à ses amants. Robin trouvait que ces relations étaient de très mauvaises idées, mais elle n'avait aucun contrôle sur sa sœur et appréciait beaucoup les manuels qu'elle pouvait ainsi consulter.

Ces petits jeux ont duré presque 5 ans durant lesquels Anna changeait d'amant régulièrement. De nouveaux orphelins venaient toujours attiser un nouveau désir et elle laissait tomber le précédent. Durant ces années, Robin avait eu l'occasion d'acquérir beaucoup de connaissance en médecine et avait mémorisé beaucoup d'informations qui feraient d'elle un excellent médecin diagnostique. Il ne lui manquait que la partie pratique pour parfaire ses connaissances et pouvoir être vraiment utile en situation de crise. Robin et Anna habitaient maintenant ensemble dans leur propre petit appartement où Robin appréciait passer du temps seule ou avec sa sœur. Anna, elle, sortait encore beaucoup et profitait de la vie et de la liberté que lui offrait son salaire.

Après cinq années à jouer avec le feu, Anna se brûla. Un supérieur découvrit la femme de ménage en pleins ébats amoureux avec un des Orphelins de la Nation. Ce dernier fût grondé comme jamais vu, puis son sort était remis entre les mains d'un des frères Anghel. Pour ce qui est d'Anna, elle fut automatiquement condamnée à mort. Cette nouvelle n'était pas très étonnante, mais très bouleversante pour la famille et les amis d'Anna, en particulier pour Robin qui s'effondra complètement de chagrin. Elle perdu connaissance et resta au lits de nombreux jours consécutifs sans pouvoir se lever, marcher ou même se doucher.

Comment cette histoire se rendit aux oreilles de Carl Johnson reste encore un mystère pour tous et chacun. Il vint cependant visiter Anna en prison pendant qu'elle attendait son exécution. Il s'entretint un court moment avec elle, jugea qu'elle avait un excellent potentiel pour Terra (surtout un potentiel reproductif, disons-le) et revint la nuit pour la libérer et l'emmener incognito avec lui rencontrer le Dr Oliver. Cependant, Anna refusa de suivre le général à condition que celui-ci emmène sa sœur cadette avec eux, et il dut promettre de revenir la chercher quelques jours plus tard.

La nouvelle de l'évasion d'Anna se répandit en ville comme le feu aux poudres. Certains étaient secrètement heureux, d'autres étaient choqués de tant d'audace. Beaucoup n'arrivaient pas à croire qu'Anna ait pu s'évader d'elle-même et soupçonnaient certains Orphelins de la Nation avec qui elle avait eu des liaisons. Robin, elle, reprit un peu de couleur et d'espoir à la nouvelle de l'évasion de sa sœur. Elle n'arrivait pas à croire qu'elle avait une chance de survie! Que peut-être elle allait s'en sortir et, même si elle devait vivre en fugitive toute sa vie, qu'elle pourrait avoir la vie sauve.

Trois jours après l'évasion de sa sœur, Robin disparut à son tour en pleine nuit et personne ne les revit jamais. Carl Johnson était revenu chercher la sœur d'Anna qui, après évaluation, serait elle aussi un bon potentiel reproducteur, mais aussi un bon potentiel médical. Elle n'avait aucune connaissance pratique, mais une curiosité débordante et des connaissances théoriques à profusion. Lorsqu'il exposa aux deux jeunes femmes le projet Terra, elles n'étaient pas convaincues de vouloir participer au projet. Malheureusement pour ces dernières, elles n'avaient pas vraiment le choix. Elles savaient que la vie de fugitive serait encore plus risquée et dangereuse que celle dans un Nouveau Monde inconnu. De plus, selon les approximations, les participants du projet les plus vieux devaient y être depuis un bon moment et le camp devrait être bien installé. Robin et Anna n'auraient qu'à se joindre à la communauté et aider à rebâtir l'humanité.

À court d'options plus intéressantes, les deux sœurs acceptèrent de se rendre sur Terra et obtinrent un petit entretien avec le docteur Oliver avant de faire le grand pas. Celui-ci leur expliqua plus en détail le projet et leur rôle, leur enseignèrent quelques informations qu'il avait recueillies au fil des ans, puis il leur souhaita bonne chance en les envoyant dans le Nouveau Monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Sam 25 Juil - 19:33

Pionnier
Féminin

avatar

Je suis fin prête à la validation. <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Robin Lunde Dim 26 Juil - 4:00

Rien ne fera jamais entrave à la réussite de mon Projet.
Masculin

avatar


C’est sans grande surprise qu’après une relecture, je n’ai rien trouvé à redire. Je trouvais ton idée amusant à la base, et je la trouve génialement exécutée jusqu’ici !

Tu n’as pas noté ton inventaire, mais sachant que tu connais les règles à ce sujet, je vais juste te demander d’en faire la liste dans un Rp futur.

Amuse – toi bien mon chevreuil. !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Jeu 30 Juil - 17:17

Pionnier
Féminin

avatar

Je me sens plus à l'aise de faire cette liste de trucs apportés ici qu'in-RP.
(J'espère que c'est ok !)

Liste de ce que Robin amène dans le Nouveau Monde.

- boîte d’allumettes
- petite trousse de cuir contenant divers trucs de survie : petit couteau, piquets en bois, sifflet en bois.
- des vêtements : deux pantalons, deux chandails, deux paires de sous-vêtements, des chaussettes.
- Un sac à dos.
- une gourde d'eau vide en peau de quelque chose. (Robin ne sait pas elle-même en quoi c'est fait)
- des bouts de tissus pouvant servir de pansement, du fil et une aiguille pour faire des points de suture..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Robin Lunde


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Robin Lunde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Terminé] Robin des bois ? Non...
» Rp avec Robin ?
» Vitali, le robin des bois en jupe.
» Maxime Robin
» En attendant Robin
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: Préambule :: Registre :: Fiches validées-