[D] En avant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [D] En avant ! Jeu 6 Aoû - 17:56

Pionnier
Féminin

avatar

    Après son arrivée, elle ne s'éloignait que peu du village et ses alentours ; puis avec le temps elle avait pris l'habitude d'aller de plus en plus toute seule, surtout par nécessité. Ici, elle grandissait petit à petit, laissant ses peurs d'enfants derrière elle. Elle devenait de plus en plus aventureuse et c'est grâce à ça qu'aujourd'hui elle se décida d'organiser sa propre expédition dans la crevasse abrupte.

    Pour se préparer au mieux à toute éventualité, Pilar avait entrepris un premier voyage pour simplement observer le canyon et prévoir ce qui lui faudrait emmener avec elle. Aussi, il faut le dire, elle était un peu trop impatiente de voir si le paysage répondrait à ses attentes, qu'elle n'eut pas l'envie d'attendre plus longtemps.

    Le canyon une fois à ses pieds, la brune resta bouche-bée devant ce spectacle. Le gouffre donnait l'impression d'être sans fin, accueillant une rivière en son sein qui le traverser à perte de vu. On lui avait parlé d'un dragon sans fin au fond du canyon. Pilar pouvait enfin l'apercevoir, le soleil reflétait sur l'eau, l'illuminant comme des millions d'écaille. Devant ce spectacle, elle n'avait qu'une envie, descendre, explorer le gouffre qui maintenant ne cesserait pas de l'appeler. La curiosité avait pris le pas sur le reste.

    Elle resta des heures à observer, ne pouvant facilement se résoudre à rentrer sans rien faire de plus que regarder. Pilar savait que ce genre d'expédition devait bien se préparer et elle se décida finalement à rentrer ne pensant pas un seul instant au risque que pourrait entrainer une telle aventure. Sur le retour, elle faisait déjà mentalement la liste de tout ce qu'il lui faudrait.

    Une fois rentrée et après une bonne nuit de sommeil, même si l'excitation n'était pas retombée, l'espagnole se voulait un peu plus réaliste. Descendre dans cette crevasse, ça n'allait pas être une mince affaire. Et elle ne voulait pas y aller seule, en cas de chute, si jamais elle ne mourrait pas sur le coup, il faudrait bien quelqu'un pour l'aider à remonter.

    Réveillée aux premières lueurs du jour, elle se mit aussitôt au travail. Déjà, il fallait commencer par réunir tout le matériel nécessaire. C'est donc après avoir préparé des vivres, de l'eau, des lianes que Pilar partit à la recherche de Théodore, décidée à lui proposer de se joindre à l'expédition. Il était encore tôt et la journée s'annonçait chaude et ensoleillée, le temps idéal selon l'espagnole pour mettre en route cette nouvelle aventure.

    Quand elle l'aperçut enfin, au village, la brune courue précipitamment vers lui tout en criant : « Théo ! Théo ! » accompagnant ses mots de grands gestes pour le saluer.

    « Théodore ! J'ai absolument besoin de toi ! » lui dit-elle d'un ton bien plus sérieux qu'à son habitude. « J'aimerai que tu m'accompagnes… » Et elle reprit un peu moins fort, chuchotant presque : « Pour descendre dans le canyon. ». Ne lui laissant pas vraiment le temps de dire oui ou non elle enchaîna aussitôt : « Tout est déjà prêt, il me manque juste une personne de confiance pour m'accompagner, sinon je devrais partir toute seule ! » Elle lui fit son plus beau sourire pour accompagner sa demande : « C'est d'accord ? On y va ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [D] En avant ! Sam 22 Aoû - 13:26

Eye Of The Tiger
Masculin

avatar



Il était temps de ressortir les plans dessinés pour agrandir la cahutte de Lola. J'avais prévu de commencer par les fondations mais j'étais tombé sur un os. Nous avions peu de moyens et, parmi eux, rien ne nous permettait d'enfoncer des troncs de cinq mètres de long à deux mètres sous terre. De fait, il me fallait trouver une autre solution. Actuellement, j'en étais à une base rectangulaire sous le niveau du sol dans laquelle viendraient se chausser les troncs formant les murs. Pas aussi difficile que cela semblait au premier abord, cela allait quand même me demander beaucoup d'efforts. Et une pelle. Ou quelque chose d'approchant.
Histoire de me libérer l'esprit, j'entrepris de me remettre au travail physique. Avec l'aide d'Alek et Pavel, j'avais pu apporter la plupart des troncs d'arbres abattus l'hiver dernier. Maintenant, il me fallait les couper aux bonnes dimensions selon leur diamètre. J'avais déjà refait mes calculs, ce n'était plus qu'une question de muscles. Et de temps.
J'armais mon bras et abattis la hache sur le tronc sec.



J'en étais à ma troisième pause. Mes muscles commençaient à me faire souffrir et je savais d'avance que je serais courbatu au matin. Et pourtant, je me remettrais à la tâche, les contraignant à l'habitude. Je me donnais encore une centaine de coups avant d'arrêter pour la journée. Je venais de reprendre quand Pilar m'assaillit, petit diable jaillissant hors de sa boîte. Sous la surprise, la hache que je venais de lever défia et retomba avec fracas hors de sa tranchée.

« J'ai absolument besoin de toi ! J'aimerai que tu m'accompagnes... pour descendre dans le canyon ! » termina-t-elle en un murmure excité.

La brève pause qu'elle marqua me permit de reprendre le souffle qu'elle m'avait coupé. Je déposai la hache contre un des tronçons que je venais de terminer et me laissai tomber dessus. Le mauvais coup m'avait froissé un muscle proche de cervicales. J'entrepris de le masser alors qu'elle reprenait :

« Tout est déjà prêt, il me manque juste une personne de confiance pour m'accompagner, sinon je devrais partir seule ! C'est d'accord ? On y va ? »

Elle s'était plantée devant moi, un sourire éclatant traversant son visage. Maintenant que l'air avait retrouvé le chemin de mes poumons et qu'elle avait fini sa tirade endiablée, je pus enfin demander où elle comptait me traîner. A peine les mots fussent-ils sortis de ma bouche qu'elle se mit à trépigner. Pour seule réponse, elle sortit de derrière son dos un baluchon bien ficelé qu'elle me tendit comme un enfant.

« Hé là, pas si vite ! Laisse-moi me rafraîchir et attraper ma besace. Après quoi je te suis. »

Comme ma besace était toujours prête, il ne me fallut guère plus de quelques minutes pour l'être à mon tours. Puis je me laissais guider.



Nous marchâmes rapidement, mes jambes enthousiastes à l'idée de se délier. Et en quelques heures, nous nous retrouvâmes face au canyon qui bordait la forêt de la falaise. C'était la première fois que je m'en approchais d'aussi près. On aurait dit la gueule grande ouverte d'un prédateur redoutable, pleine de dents de pierre aux couleurs du sang et du charbon. Les flans étaient escarpés et d'ici, chaque pas semblait mener à une mort certaine. Mais au fond, comme une promesse lointaine pour avoir survécu, se déroulait un long serpent d'argent qui se perdait dans l'horizon, la mer ou le ciel, on ne pouvait le deviner de notre position.

« Tu comptes trouver la tanière du dragon, Pil' ? »



Dernière édition par Théodore Lefaucheux le Sam 9 Juil - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [D] En avant ! Mer 23 Sep - 14:43

Pionnier
Féminin

avatar

    Bon ! Comme elle s'en doutait, Théodore ne fut pas dur à convaincre, interrompant aussitôt son occupation pour l'accompagner. Elle aurait presque pu culpabiliser de le déranger comme ça sans prévenir, surtout en le voyant se frotter un muscle au niveau de ses cervicales, mais l'excitation de ce qui les attendait était bien trop forte pour ça.

    Heureusement, il ne mit que quelques minutes à se préparer. Pilar ne faisait pas preuve de beaucoup de patience aujourd'hui, se dandinant en l'attendant. « Vamos ! »

    Ils se dirigèrent tout deux d'un pas rapide vers le canyon, marchant tout de même plusieurs heures ! L'espagnole chantonnait en espagnol des aires qu'elle inventait au fur et à mesure de leur parcours, parlant de la crevasse abrupte pour animer le temps de route.

    Elle détailla Théodore, cherchant dans son regard s'il était tout aussi impressionné qu'elle face à ce paysage. Tout en profitant également pour reprendre son souffle suite à cette marche rapide qui l'avait fatiguée plus qu'elle voudrait l'admettre.

    « Oui ! » lui répondit-elle enthousiaste. « J'espère bien trouver tout ce qu'il y a à trouver ici ! »

    Pilar s'avançait plus près du bord pour regarder à nouveau au fond du gouffre. La hauteur lui donnait presque le tournis. Non ! Non ! Non ! Non ! Non ! Elle refusa de laisser la peur de s'installer, sinon, jamais elle n'oserait descendre. Elle se retourna alors vers Théo.

    « Alors tu es déjà venu ici ? » Bien qu'elle parlait déjà très bien français à son arrivée, son accent espagnol était très marqué. L'année passée ici ne lui avait certes pas enlevé, mais il était devenu plus discret quand elle parlait d'autre langue, même Pilar pouvait le remarquer. A vrai dire, elle ne pouvait parler espagnole pratiquement qu'avec elle-même.

    « A ton avis on s'y prend comment ? » Pilar tourne la tête vers l'horizon à l'est, là où le long serpent qui s'étend au fond du gouffre semble rejoindre le ciel, ou la mer, à cette distance c'était impossible de le savoir. « Est-ce qu'on essaye d'avancer un peu par là, voir ce qu'il y a ? »

    « Sinon au départ, je pensais attacher solidement à un rocher une liane pour descendre. Et toi tu pourrais me remonter en cas de besoin ? On pourrait pas faire l'inverse, je pense pas être assez forte pour te remonter s'il le fallait … » Elle se montrait maintenant un peu hésitante, c'est vrai qu'une chute serait certainement fatale. « Après je n'ai jamais vraiment fait quelque chose de ce genre, alors je ne sais pas trop comment il faut s'y prendre. C'est peut-être mieux de descendre à deux en même ? » Laissant ses épaules s'affaissaient elle continua : « Tu vois, c'est pour ça que j'avais besoin de ton aide ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [D] En avant ! Mar 6 Oct - 16:30

Eye Of The Tiger
Masculin

avatar



On aurait dit une enfant prête à ouvrir le plus gros cadeau de son existence. Mais il fallait avouer que ce paysage inexploré, bien qu'inquiétant, promettait de nombreuses surprises. Elles n'attendaient juste que nous.

« Alors tu es déjà venu ici ? »

La question me transporta quelques saisons en arrière, à ce jour où Alek était venu me tirer de la hutte pour le (je cite) "plus fabuleux voyage de notre vie". Par la mer, nous avions longé la péninsule mais rien dans mes souvenirs ne pouvait prétendre être l'autre côté de la vallée. Aucun cours d'eau à remonter ne s'était présenté à nous. Je secouai la tête. A sa proposition de longer la crevasse, je fis la moue. Venir jusqu'ici pour se contenter de regarder de très loin ce qui s'étendait sous nos pieds ? Jamais !

« Sinon au départ, je pensais attacher solidement à un rocher une liane pour descendre. Et toi tu pourrais me remonter en cas de besoin ? On pourrait pas faire l'inverse, je pense pas être assez forte pour te remonter s'il le fallait … »

L'idée n'était pas mauvaise en effet. Et il valait effectivement mieux que ce soit moi qui assure la remontée. Je m'approchai à mon tour du bord pour sonder le gouffre. Dans mon dos, Pilar continua à réfléchir à voix haute, pensive. Sa voix passa lentement d'enthousiaste à sceptique, avec une pointe de découragement.

« Tu vois, c'est pour ça que j'avais besoin de ton aide ! »

Je me retournai vers elle, tout sourire pour lui ébouriffer les cheveux.

« J'aime ton idée, on va faire ça. On va descendre. »

Le sourire lui revint immédiatement, se détendant depuis la commissure de ses lèvres jusqu'à illuminer son visage. J'étais toujours fasciné par l'émerveillement tout enfantin qu'elle transportait avec elle en toute occasion. Cela me motiva.

« Si tu avais déjà ce genre d'idées, peut-être as-tu un corde dans ce sac ? » soupçonnai-je aussitôt, tendant la main tant j'étais sûr de l'assertion faite.

Je repérai derrière elle un des rares arbres qui poussaient sur cette crête. Après vérification de son enracinement, il s'avéra parfait pour amarrer la corde. J'optai pour un nœud coulant dans lequel je repassai la corde. Elle ne glisserait pas sur elle-même ainsi, ne risquant pas de m'échapper des doigts pour envoyer Pilar à une mort certaine.

« Tiens-toi tranquille un instant, je vais tenter de te faire un harnais. Je voudrais pas qu'un choc te scie la colonne. »

Pour contrebalancer mes paroles peu engageantes, je souris après coup, m'appliquant à lui fournir la meilleure protection possible. Je fis passer la borde autour de ses cuisses, la taille avant de remonter par les épaules, comme des bretelles. Admirant mon œuvre, je me fis la réflexion que j'avais peut-être un peu trop puisé dans la longueur de la corde. Enfin, on verrait bien.

« Tu as de l'allure comme ça tiens ! »

Patientant le temps qu'elle apprivoise sa nouvelle peau, je retournai au bord et tentai de trouver un endroit où faire atterrir ma petite cosmonaute. Impossible de faire une mise au point potable avec ce relief ! Je m'emparai de quelques cailloux et en lâchai un dans le vide. Attentif, je guettai le son de son impact avec la roche. Les trois premiers ne produisirent aucun son. Aucun que je ne puisse entendre de là où je me trouvai en tout cas. Le quatrième fit mouche. Il me fallut entre trois et quatre secondes pour l'entendre. J'estimai qu'il devait y avoir une plateforme entre 40 à 80m plus bas. Restait plus qu'à espérer qu'elle soit suffisamment grande pour accueillir Pilar.
Je sentis sa main se glisser dans la mien.

« Prête ? ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [D] En avant !


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

[D] En avant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
» Avant garde ork
» Dépot d'arme/avant poste ork
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: L'île de la vallée :: La forêt de la falaise-