Traces disparues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Traces disparues Lun 26 Sep - 1:04

Je porte les noms de trop de connards mégalomanes en même temps
Masculin

avatar

D'humides nuages couvraient le ciel-pleureur, alors que ses larmes blanches recouvraient lentement le sol. En peu de temps, l'océan blanc fut si profond que, même à son paroxisme, l’astre du jour ne put réchauffer l'atmosphère glacée et propice au malheur.

Rougies par la colère de tourments invisibles et mordues par les flocons voraces, les petites joues abimées d'Olivier pointaient en direction du champ de pierres. Il était à la recherche de son père, Pavel, être aux cheveux de foins. Ses traces avaient depuis longtemps disparues, mais la mémoire enfantine de son fils n’oubliait pas aussi rapidement la direction qu'il avait prit.

Voilà que les saisons chaudes approchaient de nouveau, annonçant le temps de la vie et de la liberté, mais cette fois, le cœur n’y serait pas, pas pour lui. Pourquoi fallait-il toujours donner pour avoir ? La nature se montrait peu généreuse : deux étaient nées, mais pas sans que la vie de leur père soit exigée en échange.

Étouffé par ce sentiment qu’ils connaissent bien ce tissue ne pouvait aucunement ignorée la réalité. Leur porteur non plus. Il est triste que ce sentiment paraisse à seulement trois hivers. Malgré les efforts du soleil, des champs qui n’avaient pas réussi à l’éblouir de sa joie pour lui cacher l’ombre qu'elle projetait l’ombre de la vérité.

La lune ne reviendrait pas restant figée en une souvenir une odeur une impression de déjà vus. Ne trouvent plus son homonyme céleste L’astre de chaleur perdait de la force se cachant sous les nuages gris pour pleurer.

Astre céleste vouez à ne plus se voir leur âme vagabondait toujours lors de rêve et de moment d’espoir. Leurs progénitures ne comprendraient jamais l’importance de la lune trop jeune pour ce le souvenir mais cette larme que le soleil avait versée avant de voir la lune se souviendra de ce jour ou la lune disparue à l’horizon pour la dernière fois.

Désormais cette larme de feu devait à lui seul ranimer le brasier du soleil et lui redonner sa splendeur et la chaleur d’autre fois. Comment une simple goute pouvait abreuvez la mer d’Aral? Peut-être qu’un vers ou une rime pourrait égailler ce tableau empreint de gris?

Achievement Unlocked !
Succès ! Tu as accompli un défi : Dédier un post entier au fait de vivre un deuil.
Tu peux désormais disposé de l'icône ci-dessus à ta guise pour afficher ton accomplissement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Traces disparues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» LES RACES DISPARUES
» Sur les traces du traitre
» Limaces de feu, traces de doigts et autres amusements [PV] [Abandonné]
» Des traces de Griffes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: L'île de la vallée :: Le champ de pierres-