Le champ de pierres - Adieux à ceux que je ne reverrai plus, ceux qui ne sont pas venus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Le champ de pierres - Adieux à ceux que je ne reverrai plus, ceux qui ne sont pas venus Dim 30 Déc - 5:03

Invité
avatar

Invité

Zachary Winchester - R.I.P.

30 décembre 2197.

Si j’avais tenu un journal, j’y aurais consignée cette date comme étant la fin de mon existence, mais également son début. Je quittais le monde que les tyranniques Anghel dominaient pour un nouveau monde. Un monde pur qui n’attendait que d’être développé. Ce monde, je vais faire parti de ceux qui le créeront, qui le façonneront. J’aimerais que ceux qui y vivront après nous puissent y vivre en paix.

J’espère que ce monde que nous allons créer ne soit que paix, respect et bonheur. Je sais que mes désirs ont peu de chances de se réaliser, mais j’aimerais tellement que ceux qui vivront ici n’aient pas à vivre ce que j’ai vécu.

Ce matin-la, ce matin du 30 décembre 2197, je m’étais réveillé chez le docteur. J’avais enfilé des vêtements chauds et j’étais sorti en ville. Nathan m’avait rejoint. Au départ aucun de nous deux n’avaient osé parler. On ne savait pas si on se reverrait. Il ne fallait pas être négatif …

Suite à un très long silence, j’ai pris la parole. Je lui énumérais ce que j’avais décidé d’emporter. Du papier pour mes plans, des crayons, un aiguisoir, des vêtements chauds, des bottes, de la nourriture …

« Dis, Nath’, tu vas venir, hein ? Tu m’abandonnera pas ?

Il m’a regardé d’un drôle d’air avant d’éclater de rire. Il m’a fait le serment de venir me rejoindre, aussitôt qu’il sera prêt. Je comprenais pas le sens du mot «prêt» dans son cas, mais il avait bien le droit de ne pas vouloir partir maintenant. Je ne lui forcerai pas la main.

***

Une fois que nos courses se sont terminées, Nathan m’a raccompagné. J’ai fait mon sac, j’ai enfilé mes bottes, mon manteau et je me suis préparé a affronté un tempête. Emmitouflé et suffocant dans mon armure contre le froid, je me suis dépêché de rejoindre le docteur.

Le docteur, lorsqu’il m’a vu, il m’a fait entrer dans une genre de machine. La seule chose que j’ai retenu de cette expérience, c’est l’immense flash de lumière qui m’a torturé les yeux quelques secondes.

Quand mes yeux se sont enfin rouvert, douloureux, j’ai réalisé que j’étais ailleurs, littéralement. Le décor était époustouflant. Je regardais a droite, a gauche, je voyais une fine couche de neige, de pierres et des arbres. Époustouflé, abasourdis, épaté, émerveillé, peu importe le mot, le qualificatif était le bon. J’étais un désorienté, mais je n’en avais que faire.

Quand mes yeux se sont enfin rouvert, douloureux, j’ai réalisé que j’étais ailleurs, littéralement. Le décor était époustouflant. Je regardais a droite, a gauche, je voyais une fine couche de neige, de pierres et des arbres. Époustouflé, abasourdis, épaté, émerveillé, peu importe le mot, le qualificatif était le bon. J’étais un désorienté, mais je n’en avais que faire.

Je me frottai les yeux m’assurer que je ne rêvais pas, une fois que je les ai ouvert de nouveau, rien n’avait changé. J’ai souris. Bon, maintenant que j’étais arrivé sauf, il fallait trouver le vingt autres envoyés.

Mais s’ils ne s’étaient pas rejoints, je faisais comment moi ? J’ai fait un tour sur moi-même avec une lenteur plutôt remarquable pour mon état d’excitation. Je recherchais un signe quelconque. Un simple petit quelque chose qui pourrait me guider aux êtres vivants qui logeaient cette dimension. De la fumée, il y avait de la fumé qui s’élevait plus loin. Par chance, cette fumée me mènerait la ou je trouverais les autres.

D’un pas décidé, je me dirigeai vers cette colonne de fumée qui s’élevait vers le ciel bleu. LA fine couche de neige entravait quelque peu mes pas, me ralentissant, mais le trajet n’était pas pénible, pas du tout, sauf pour mes doigts.
Revenir en haut Aller en bas

Le champ de pierres - Adieux à ceux que je ne reverrai plus, ceux qui ne sont pas venus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Il y a ceux qui disent, il y a ceux qui prouvent. [PV Neel]
» Et il y a ceux qui te regarderont tomber, et ceux qui t'aideront à te relever [Zack Evans/Thel Milson]
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Adieux aux amis du vieux Tom
» Le champ d’herbe a pipe de Nirco
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: Préambule :: Archives :: Aventures oubliées-