Un monde sans musique est un monde sans saveur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Un monde sans musique est un monde sans saveur... Jeu 10 Juil - 6:16

Invité

Invité
Piotr se réveilla enfin. Il ouvrit les yeux et vit un ciel d'un bleu azur en face de lui, parsemé de quelques nuages fins et blancs. Son dos, quant à lui, était en revanche mal placé sur des sortes de pierres. Mais qu'était donc cet endroit? L'Ukrainien réfléchit pour se rappeler de ce qu'il s'était passé...
Ah, oui. Le docteur. Ce docteur devait l'envoyer dans un nouveau monde. D'ailleurs, étrangement, il s'était montré assez froid et distant avec lui, ce qu'il n'avait pas réellement compris. C'était comme s'il était amer à propos de quelque chose qu'il avait fait... Mais quoi? Le jeune homme ne se rappelait pas... La seule chose dont il était sûr, c'était qu'il était là, sur un sol rocailleux avec le visage face au ciel magnifique. Avec un soupir, il se dit qu'il était bien arrivé, après tout. Voilà. Plus de retour possible. Cette pensée l'amusa; qui voudrait réellement retourner dans ce monde de fou? Non, il était là, dans un endroit nouveau, avec son...


Piotr crispa ses mains sur quelque chose qu'il avait sur le ventre. Du bois ciré et aux formes sensuelles et sans imperfections... Son violon. Le musicien soupira d'aise. Il ne l'avait pas perdu. En se relevant et en s'époussetant, il regarda son instrument, un somptueux stradivarius italien, produisant des sons époustouflants entre les mains d'un bon musicien. Et il était bien plus que bon...
Le violon n'avait pas l'air d'avoir souffert du voyage. Il ne savait de toute façon pas comment il avait réussi à se retrouver là. Une lumière blanche, quelques mots, et puis le noir complet... et le réveil face à ce ciel radieux.


L'Ukrainien regarda autour de lui. Où étaient donc ces gens dont le docteur avait parlé? Il ne voyait aucune habitation, aucune âme qui vive... Rien qui ressemblerait à un ouvrage bâti par les hommes. Il commençait à se demander s'il n'avait pas atterri dans un endroit au hasard. C'était tout à fait possible. Il ne lui manquait plus qu'à se tromper de direction. Prendre le nord? Ou bien l'est, dans la direction virtuelle de son ancienne patrie? Mais il n'avait pas de boussole... Alors, comment se repérer? Les enseignements de son oncle lui revinrent à l'esprit, en même temps qu'une mélancolie et une tristesse comparables à une plaie trop récente qui se serait rouverte. Il s'assit sur un petit rocher dépassant du sol et tenta de réfléchir à la direction à prendre, plutôt que de pleurer les morts du passé. Mais c'était dur... Très dur...


Finalement, las de ne pas trouver de réponse, il se leva d'un bond, choisit une direction au hasard, le vent dans le dos, et se dirigea vers ce que son cœur appelait l'est... Mais de cela comme du reste, il n'était pas très sûr...
Revenir en haut Aller en bas

Un monde sans musique est un monde sans saveur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un homme sans ennemis est un homme sans valeurs
» [Jour II] « Sans l'ironie, le monde serait comme une forêt sans oiseaux. »
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ ( terminé )
» Les anges pleurent la fin du Monde...
» Le monde est fou
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra  :: L'île de la vallée :: Le champ de pierres-